Vous êtes ici : Région Poitou-Charentes > Inventaire général du patrimoine culturel de la Région Poitou-Charentes   > Le canton de Celles-sur-Belle > Dossiers et illustrations
L'inventaire du patrimoine 

culturel de la Région Poitou-Charentes

Le canton de Celles-sur-Belle:
les 1 620 éléments du patrimoine étudiés


Dossiers et illustrations : dossier documentaire

[ Autre recherche ]    [ Liste des réponses ]      |   Imprimer le dossier

Celles-sur-Belle, avenue de Limoges
Manoir, mairie

photographie du dossier documentaire, voir légende
Logis, élévation antérieure. © Région Poitou-Charentes / R. Jean, 2005.
Dossier documentaire réalisé à partir de l’enquête d’inventaire de 2004.

Description

La mairie actuelle présente une élévation à sept travées et porte décentrée.

Documentation

● Annexe 1 :

En 1822, l'ensemble comprenant les parcelles A 161 à 170, dont la maison (A 169) qui était imposée pour 18 ouvertures, appartenait à un certain Rouget la Fosse.

Il s'agit certainement de Charles [II] (1778- ?) sieur de la Fosse, fils de Charles [I] Rouget la Fosse (1738-1792), demeurant à Niort, qui avait acquis le 28 mars 1791, lors des ventes révolutionnaires, la métairie du Treuil avec la maison du Pavillon et le clos en dépendant. Avant la Révolution, ces biens faisaient partie des revenus des chapelles de Saint-Pierre du Treuil et de la Trinité, desservies dans l'église abbatiale de Celles-sur-Belle.

En 1821, Charles II Rouget, sieur de la Fosse, est dit propriétaire, demeurant à Celles, dans l'acte d'achat de la métairie de la Michellière, à Triou, commune de Mougon. Il pourrait avoir fait construire avant cette date, puis agrandir une maison de campagne à proximité de la métairie dont il percevait les revenus. En effet, vers 1840, le logement est imposé pour un portail et 29 ouvertures, 11 de plus qu'en 1822.

A partir de 1841, plusieurs membres de la famille Lévrier sont dits propriétaires de cet ensemble : Gabriel, propriétaire à Celles ; Gabriel, demeurant à Vitré, puis à Celles (1863), enfin Léonce, avocat à la cour à Niort, puis président à la cour d'appel de Paris (1882), est encore propriétaire en 1910. Les recensements attestent que Gabriel Lévrier, juge de paix à Celles de 1871 à 1874 et de 1876 à 1891, et son épouse Sophie Pommier, y demeuraient entre 1876 et 1891.

Après 1918, Georges Clouzeau, puis Gabriel-Paul Clouzeau, avoués, demeurant rue Taury à Niort, sont propriétaires jusque vers le milieu du 20e siècle. Il est vraisemblable que l'ensemble était devenu une propriété de rapport à cette époque.

La commune a acquis l'ensemble pour en faire la mairie actuelle.
consulter au centre régional de 
documentation du patrimoine de Poitou-Charentes