Vous êtes ici : Région Poitou-Charentes > Inventaire général du patrimoine culturel de la Région Poitou-Charentes   > Le canton de Celles-sur-Belle > Dossiers et illustrations
L'inventaire du patrimoine 

culturel de la Région Poitou-Charentes

Le canton de Celles-sur-Belle:
les 1 620 éléments du patrimoine étudiés


Dossiers et illustrations : dossier documentaire

[ Autre recherche ]    [ Liste des réponses ]      |   Imprimer le dossier

Mougon
Cimetière privé de la famille Monnet

photographie du dossier documentaire, voir légende
Les tombes de la famille Monnet. © Région Poitou-Charentes / G. Renaud, 2004.
Dossier documentaire réalisé à partir de l’enquête d’inventaire de 2004.

Historique

Les tombes les plus anciennes sont celles de Anne-Constance Nourry, décédée le 31 décembre 1866 et celle de son époux Jean-Baptiste Hipolyte Monnet, décédé le 10 septembre 1876. Des membres de la famille sont enterrés autour.

Description

Le cimetière privé de la famille Monnet est accolé au cimetière actuel. Il est entouré d'un muret surmonté d'une grille et précédé d'une longue allée fermée par une grille. Il contient quatre tombes doubles et cinq tombes simples.

Documentation

● Bibliographie

Poignat, Maurice. Histoire des communes des Deux-Sèvres. [2] Le Pays mellois. Niort : Ed. du Terroir, 1982. P. 128-129

● Annexe 1 :

Les Monnet était une importante famille de Mougon. En 1766 naquit Louis Claude Monnet de Lorbeau, fils d'un fermier-général. En mars 1793 il s'engagea dans une compagnie franche formée dans les Deux-Sèvres. Lors de la campagne de Hollande en 1808, il signa la capitulation de Flessingue et resta prisonniers des Anglais jusqu'en 1814, ce qui lui valut d'être destitué par Napoléon. Lors de la première restauration il reprit du service et Louis XVIII le nomma chevalier de Saint-Louis. Aux Cent Jours, l'Empereur le raya du tableau des Officiers Généraux. Il mourut en 1819 au château de Boirac, près de La Réole.
Alfred Monnet, petit neveu du général Monnet de Lorbeau, vit le jour à Mougon en 1820. A 20 ans il fut élu maire de la commune, en 1860 il était conseiller municipal de Niort et adjoint au maire de la ville et en devint premier magistrat de 1865 à 1871. Après avoir été député à l'Assemblée Nationale en 1871, il siégea au Sénat de 1876 à 1882.
Son fils, Emile Monnet, attaché à la présidence du Sénat, publia en 1889, deux ouvrages intitulés « Archives Politiques des Deux-Sèvres ».
consulter au centre régional de 
documentation du patrimoine de Poitou-Charentes