Vous êtes ici : Région Poitou-Charentes > Inventaire général du patrimoine culturel de la Région Poitou-Charentes   > Le Jardin de GL'inventaire du patrimoine culturel de la Région Poitou-Charentesabriel >

Dossiers et illustrations

Le Jardin de Gabriel :
les 410 sculptures étudiées


Dossiers et illustrations : dossier documentaire

[ Autre recherche ]    [ Liste des réponses ]      |   Imprimer le dossier
Le plan interactif   

Sculptures 331 et 332 : groupe sculpté de L'Angélus

photographie du dossier documentaire, voir légende
Groupe sculpté de l'Angélus, vue d'ensemble. © Région Poitou-Charentes, Inventaire général du patrimoine culturel / R. Jean, 2009.
Dossier documentaire réalisé à partir de l’enquête d’inventaire de 2009.

Historique

Pour réaliser ce groupe sculpté, Gabriel Albert s'est inspiré du tableau de Jean-François Millet, L'Angélus, peint en 1858, dont une reproduction existait sous forme d'estampe dans la maison. Ce sujet était particulièrement prisé dans les foyers ruraux, car il illustrait la vie quotidienne des paysans. L'artiste a reproduit dans ses grandes lignes les personnages, mais il a interprêté à sa manière les détails vestimentaires ou les outils. La présence de la spatule, la ressemblance avec son autoportrait et la bordure en forme de coeur peuvent laisser penser à une libre interprétation du tableau de Millet mettant en scène Gabriel Albert et son épouse.

Description

Groupe sculpté non relié constitué de deux statues indépendantes dotées d'une armature métallique. Au sol, l'espace est matérialisé par des cailloux formant un coeur. La statue de l'homme est posée sur un socle carré, celle de la femme sur un socle octogonal. Celle-ci est stabilisée dans la partie arrière par un bloc de ciment traité à la manière d'un drapé plissé.

Précisions sur le décor

Les deux personnages sont représentés en prière. L'homme, dont le visage ressemble à celui de la statue de Gabriel Albert, a les cheveux tirés en arrière, le front ridé, le corps et la tête légèrement penchés en avant. Il tient son chapeau de ses deux mains devant lui. Il porte une chemise à manches retroussées et un pantalon maintenu par des bretelles. Il est chaussé de sabots jaunes. Une bêche est appuyée contre son bras droit et un outil en forme de spatule est accroché à la poche droite de son pantalon. La femme est également légèrement penchée en avant. Elle joint ses mains devant elle, paume contre paume, pour prier. Elle porte un noeud dans les cheveux et un collier de perles avec une croix en pendentif autour du cou. Elle est vêtue d'une robe longue rouge à bretelles et est chaussée de sabots jaunes.
consulter au centre régional de documentation du patrimoine de Poitou-Charentes