Vous êtes ici : Région Poitou-Charentes  >  Inventaire général du patrimoine culturel de la Région Poitou-Charentes  >  Le patrimoine industriel de Poitou-Charentes
Vous êtes ici :

Schémas des fours des usines de chaux

L'essor de l'industrie chaufournière s'est accompagné d'une recherche pour concevoir des fours de plus grande capacité mais également plus économes en combustible. Le type le plus répandu, celui du four vertical à cuisson continue , a été amélioré dans certaines usines régionales par l'ajout de cuve de préchauffage à partir de 1870 ( four vertical à cuisson continue et cuve de préchauffage ). Un autre type de four, à foyer mobile, inventé en 1858 par Frédéric Hoffmann, fonctionne un court laps de temps et seulement dans deux usines de chaux, à Coulonges-sur-l'Autize et à Saint-Jean-de-Thouars ; le four de type Hoffmann est plutôt utilisé dans les tuileries-briqueteries.

Des fours Hoffmann, grands fours annulaires à cuisson continue et foyer mobile, sont installés dans deux établissements afin d'utiliser la poussière du charbon local.

Le four vertical à cuisson continue

Schémas, voir légende ci-après
Schéma d'un four vertical à cuisson continue ©Service régional de l'inventaire de Poitou-Charentes / Zoé Lambert, 2007

Dans les fours à chaux verticaux et à cuisson continue, la cuve ou chambre de combustion a une hauteur de 7 à 10 mètres et un diamètre d'environ 3,50 mètres (sa contenance varie de 25 à 60  m3). Sa forme ovoïde permet une meilleure circulation des gaz de combustion dans la zone des plus fortes températures, située aux deux tiers de sa hauteur.
La pierre cassée en petits blocs est transportée par des wagonnets sur la plate-forme des fours, ainsi que le charbon servant de combustible. Les fours sont chargés par le« gueulard » (ouverture du haut) en superposant des couches de pierre et de charbon. Les pierres cuites sont retirées en bas du four, par la ou les gueules de défournement et chargées de nouveau sur des wagonnets.
Le four est rechargé au fur et à mesure que la pierre cuite est retirée par le bas.
De nos jours, l'unique four à chaux en activité dans la région date de 1974. Il fonctionne selon la même technique que les anciens, mais le chargement et le défournement sont automatisés.


Le four vertical à cuisson continue et à cuve de préchauffage

Schéma- Légende ci-dessous
Schéma d'un four vertical à cuisson continue et cuve de préchauffage ©Service régional de l'inventaire de Poitou-Charentes / Zoé Lambert, 2007

Le type de four à chaux vertical évolue à partir des années 1870 par l'ajout d'une cuve de préchauffage au-dessus de la chambre de cuisson, dans un souci d'économie de combustible.

La cuve de préchauffage est elle aussi de forme ovoïde et entièrement revêtue de pierre réfractaire. À l'intérieur, la pierre est réchauffée par les gaz qui s'échappent de la chambre de combustion. Elle est ensuite précipitée dans la chambre de cuisson, par couches alternées avec du charbon. Puis la cuisson se déroule exactement de la même manière que dans le premier type de four vertical à cuisson continue.
La présence d'une cuve de préchauffage permet d'économiser jusqu'à 30 % de combustible.



/
logo, lien /

Le patrimoine industriel de Poitou-Charentes
L'nventaire général du patrimoine culturel de Poitou-Charentes © Région Poitou-Charentes, 2007-2012.