Vous êtes ici : Région Poitou-Charentes  >  Inventaire général du patrimoine culturel de la Région Poitou-Charentes  >  Le patrimoine industriel de Poitou-Charentes
Vous êtes ici :

Dossier documentaire d'usine

[ Autre recherche ]    [ Liste des réponses ]      |   Imprimer le dossier

Laiterie et fromagerie industrielles
Celles-sur-Belle (Deux-Sèvres)

photo de la notice
Elévation antérieure de la fromagerie de 1948 vue de l'est. © Inventaire général / Phot. Inv. A. Dagorn
Date de l'enquête : 2001

Historique :

A une première laiterie particulière installée au moulin de la Vée (IA79001035) a succédé la laiterie coopérative fondée en 1893 dans le bourg de Celles-sur-Belle, à proximité de la gare. Le bâtiment de laiterie, démoli lors de la nouvelle construction de 1958, avait été bâti vers 1897. Jusqu'en 1948, seul du beurre y était fabriqué, mais plus tard fromages frais de vache, puis de chèvre complétèrent la production. Une fromagerie fut édifiée à cette époque pour la fabrication et l'affinage du fromage. De 1958 à 1983, de la poudre de lait y fut élaboré selon le procédé Spray pour lequel avait été édifié un atelier. Depuis 1983, cette fabrication est faite dans l'unité de production de Champdeniers (79). Actuellement le lait de vache collecté sert essentiellement à la fabrication de beurre, le lait de chèvre à celle de fromages frais ou affinés. La cheminée en brique a été démolie en 1985. Une nouvelle fromagerie a été édifiée en 1973, prolongée en 2000

Description :

Fromagerie de 1948 en parpaing de béton, de plan en L, à un étage carré, avec un toit à croupes en tuile mécanique. Beurrerie et bureau de 1958 en parpaing de béton et béton armé, à un étage carré, couverts d'une terrasse en béton. Chaufferie et atelier de fabrication de poudre de lait en pan de métal et parpaing de béton, à charpente métallique et toit en ciment amiante. Logement du directeur de 1960 en parpaing de béton, à un étage carré et toit à croupes en tuile mécanique. Fromagerie de 1973 et agrandissement de 2000 en pan de métal, béton armé et essentage métallique.

Documentation :

● Archives :

AD Deux-Sèvres, 1 F 6. Enquête sur la reprise et le développement de la vie économique en Poitou, 1918, T, II. P. 375
AD Deux-Sèvres, 12 M 10 / 1, 1914.
AD Deux-Sèvres, 3 P 30. Matrices cadastrales, registre de 1882.

● Bibliographie :

BILLARD, Pierre. Un siècle de vie à Celles, 1900-2000. Niort, 2001. P. 181-185, 205.
LOEZ, Alexandre. Les Deux-Sèvres : Monographie économique : agriculture - commerce industrie. - Niort : Imprimerie Saint-Denis, 1926. P. 32, 75.
PERCHEY, Daniel. La merveilleuse histoire des laiteries des Deux-Sèvres, s. d. [vers 1990}. Document manuscrit. P. 17-20
PINARD, Jacques. Les industries du Poitou et des Charentes : Etude de l'industrialisation d'un milieu rural et de ses villes. Poitiers : S.F.I.L., 1972. P. 169
ROSERAY, A. Etude sur les beurreries coopératives et l'industrie laitière dans le département des Deux-Sèvres, Niort : Th. Mercier, 1900. P. 167

● Annexe 1 :

Historique :

Une laiterie particulière, installée au moulin de la Vée, a été reprise, pour cause de difficultés financières, par un groupement de cultivateurs en 1893. La Société coopérative fait construire une beurrerie en 1896 dans le bourg, non loin de la gare - ce bâtiment a été reconstruit en 1958.

En 1913, on y fabrique 211 810 kg de beurre. Il n'y a alors pas de pasteurisateur, mais un réchauffeur à lait et plusieurs pompes.

Jusqu'en 1948, on n'y fabrique que du beurre, puis du fromage frais de lait de vache et de chèvre ; Pour ce faire, un atelier de fabrication et d'affinage du fromage est bâti. Dix ans plus tard est construit un bâtiment comprenant quai de réception, beurrerie, chaufferie, atelier de fabrication de poudre de lait selon le procédé Spray et bureau. En 1974, une nouvelle unité d'énergie comprenant chaufferie, transformateur, groupe électrogène et compresseurs frigorifiques est bâtie, ainsi qu'une fromagerie édifiée à l'ouest de la précédente, elle-même agrandie en 2000 par un atelier, actuellement utilisé comme lieu de stockage.

La laiterie de Celles-sur-Belle fusionne dès 1957 avec celle de Vouillé, puis, entre 1967 et 1970, avec celles de Périgné, Availles-sur-Chizé, Saint-Maxire, La Crèche et Saivre-Castarie, et enfin, en 1991, avec celles de Prahecq et Soignon.

Actuellement, 100 personnes sont employées de façon permanente et 35 de façon saisonnière.
logo, lien /

Le patrimoine industriel de Poitou-Charentes, 2007-2012.
© Inventaire général du patrimoine culturel de la Région Poitou-Charentes http://inventaire.poitou-charentes.fr