Vous êtes ici : Région Poitou-Charentes  >  Inventaire général du patrimoine culturel de la Région Poitou-Charentes  >  Le patrimoine industriel de Poitou-Charentes
Vous êtes ici :

Dossier documentaire d'usine

[ Autre recherche ]    [ Liste des réponses ]      |   Imprimer le dossier

Usine de chaux Briffaud et Cie, puis Gasnault
Coulonges-sur-l'Autize (Deux-Sèvres), la Grande-Cheminée

photo de la notice
La cheminée vue du sud-est. © Inventaire général / Phot. Inv. G. Beauvarlet
Date de l'enquête : 2003

Historique :

Cette usine de chaux est créée par M. Briffaud et Cie qui reçoit l'autorisation préfectorale, le 24 août 1869, d'édifier un four annulaire au lieu-dit tènement de la Vigne-Robert. Sont bâtis en même temps un logement patronal et des dépendances ainsi qu'une cheminée d'usine. Le four de système Hoffmann, construit par une société allemande, est terminé huit jours avant la déclaration de guerre de 1870. Il est prévu pour cuire aussi bien des tuiles et des briques que de la pierre à chaux. La technologie de ce four est vite dépassée, et le successeur de Briffaud, Armand Gasnault, le fait démolir en 1898 et remplacer, un peu plus loin, par deux fours verticaux à tourelles par l'entrepreneur, Pierre Barand. La cheminée, placée tout près de la voie de chemin de fer, n'est pas démolie pour ne pas gêner le trafic de cette voie. L'établissement Gasnault cesse de fonctionner dans les années 1930. Les fours sont aujourd'hui envahis par la végétation et leurs tourelles ont été démolies. La cheminée ainsi que le logement patronal, les dépendances et un château d'eau édifié juste avant 1914 sont toujours en état.

Description :

La cheminée circulaire de 49 m de haut est en brique ; au-dessus de la base lisse d'une dizaine de mètres de haut dans laquelle s'ouvrent deux portes en plein cintre face à face, elle est ornée d'arcatures. Son sommet est quelque peu endommagé. Le massif des fours de 1898 de 20 m de long est masqué par la végétation. Il a été édifié contre un coteau, et seule son élévation antérieure est maçonnée. Les deux gueules de défournement s'ouvrent sous un arc en plein cintre de 3 m de haut. Le logement patronal, en moellon enduit, possède un étage carré et un comble à surcroît. Cinq travées rythment sa façade. A côté, un ancien hangar servant aux animaux de trait a été transformé par la suite en deux logements d'ouvriers. Le château d'eau en brique reprend la structure de la cheminée avec son décor d'arcatures.

Documentation :

● Archives :

AD Deux-Sèvres, 6 M 23 / 20 f ; autorisation accordée à A. Gasnault, le 17 mars 1894, pour la construction de fours à chaux.

● Bibliographie :

FENART-CUVELIER, Madeleine. L'Age d'or des fours à chaux et cimenteries : Documents et cartes postales / préf. Gilbert Denoix. S.l. : S.n., 1991. P. 160, 164, 165
logo, lien /

Le patrimoine industriel de Poitou-Charentes, 2007-2012.
© Inventaire général du patrimoine culturel de la Région Poitou-Charentes http://inventaire.poitou-charentes.fr