Vous êtes ici : Région Poitou-Charentes  >  Inventaire général du patrimoine culturel de la Région Poitou-Charentes  >  Le patrimoine industriel de Poitou-Charentes
Vous êtes ici :

Dossier documentaire d'usine

[ Autre recherche ]    [ Liste des réponses ]      |   Imprimer le dossier

Moulin à blé d'Ozon, puis minoterie et usine de produits pour l'alimentation animale
Châtellerault (Vienne), R.D. 749

photo de la notice
Le moulin, façades est et ouest. © Inventaire général / Phot. Inv. M. Deneyer
Date de l'enquête : 1992

Historique :

Le moulin d'Ozon, mentionné entre 1429 et 1439, appartient à la commanderie d'Auzon, vendue comme bien national en 1793 au citoyen Laurin. En 1863, il est reconstruit sur le modèle anglais. Actuellement, sa production se partage entre la meunerie pour les deux tiers et l'alimentation animale pour le reste. En 1986, de nouveaux bâtiments sont édifiés pour le stockage et le nettoyage du blé et le stockage de la farine. Vers 1886, on adopte la mouture par cylindres, équipement en matériel Childs et Son, avec une capacité d'écrasement de 80 quintaux jour. En 1918, il y a 50 ch de force motrice dont 20 hydrauliques et 30 vapeur, avec une capacité d'écrasement de 125 quintaux jour, et un stockage de 5000 quintaux. Alimenté par un canal de 2 km de long, le moulin est équipé d'une roue hydraulique verticale de 3, 50 m de diamètre et de 3 m de large, remplacée par une turbine et inutilisée depuis fin 1990. Le moulin fonctionne entièrement à l'électricité. En 1991, achat de nouveaux appareils à cylindres qui permettent la production de 130 tonnes de farine par jour. L'équipement comprend : 3 plansichters Socam à 12 tamis tournant à 260 tours minute, 3 appareils à cylindres Daverio, 4 appareils à cylindres Sangati (achat 1991) . Les silos à blé sale ont 16000 quintaux de capacité, ceux pour le blé propre 2500 quintaux. La farine est stockée dans 6 silos rigides de 1000 quintaux et 2 silos souples de 350 quintaux. La zone de vente des produits atteint 150 km de rayon.

Description :

L'atelier de fabrication est en moellon de tufeau enduit à 2 étages carrés et couverture d'ardoise. Le logement patronal est en pierre de taille à 1 étage carré et 1 étage de comble, couvert d'ardoise. Le bureau est en moellon de tufeau enduit à 1 étage carré, ces 3 bâtiments ont des charpentes en bois apparentes et toits à longs pans à croupes. Les entrepôts et les réservoirs industriels sont en structure métallique (ossature et murs) avec couverture en ciment amiante ou tôle ondulée et toit à longs pans.

Documentation :

● Archives :

Archives départementales des Deux-Sèvres, 1 F 6. 1918, septembre : enquête sur la reprise et le développement de la vie économique en Poitou (Vienne et Deux-Sèvres).
Archives départementales de la Vienne, 6 M 221-222. 1924 : enquête.
Archives départementales de la Vienne, 6 M 320. 1918 : règlement.
Archives départementales de la Vienne, 10 M 121. 1809.
Archives départementales de la Vienne, 7 S 57. 1851-1852.

● Bibliographie :

Annuaire de la ville de Châtellerault. Châtellerault : imp. Rivière, 1882. P. 48
Anonyme. " Le moulin d'Ozon ". In : La meunerie française, 1887. P. 637-638
Redet, L. Dictionnaire topographique du département de la Vienne. Paris : Imprimerie nationale, 1881. P. 13
logo, lien /

Le patrimoine industriel de Poitou-Charentes, 2007-2012.
© Inventaire général du patrimoine culturel de la Région Poitou-Charentes http://inventaire.poitou-charentes.fr