Vous êtes ici : Région Poitou-Charentes  >  Inventaire général du patrimoine culturel de la Région Poitou-Charentes  >  Le patrimoine industriel de Poitou-Charentes
Vous êtes ici :

Dossier documentaire d'usine

[ Autre recherche ]    [ Liste des réponses ]      |   Imprimer le dossier

Moulin à blé, puis usine de traitement du chanvre Jamet-Prinet
Ouzilly (Vienne), Launay

photo de la notice
Façade sud, le moulin et la cheminée en brique dérasée. © Inventaire général / Phot. Inv. M. Deneyer
Date de l'enquête : 2002

Historique :

Le moulin à blé appartient en 1863 à Léopold de Fouchier, propriétaire du château de Tricon dans la même commune. Un roue à augets de 4,36 m de diamètre fait mouvoir deux paires de meules. Le bief du moulin alimente un routoir ou rouissoir, servant au rouissage du chanvre et appartenant au même propriétaire. Vers 1876, le bâtiment est transformé et considérablement agrandi pour être loué à MM. Jamet et Prinet qui y installent une usine de traitement du chanvre. La roue fait fonctionner un pilon et une casseuse (broyeuse ?), tandis qu'une machine à vapeur entraîne les autres mécanismes. Le chanvre récolté par les cultivateurs de la commune et des localités voisines est acheté par la maison Jamet-Prinet, qui en assure le traitement jusqu'à l'obtention de la filasse. Le rouissoir se situe juste de l'autre côté de la voie communale (il est aujourd'hui remblayé). La filasse, portée à la gare de Saint-Genest-d'Ambière, est expédiée en grande partie en Amérique du sud via le port de Bordeaux. La fabrique atteint son plein essor dans les années 1900. L'affaire est reprise par Léopold Prinet, fils de Pierre Prinet l'un des co-fondateurs de la fabrique. Il semble que la cessation d'activité se produise entre 1921 et 1925. L'usine, vendue par la veuve de Léopold de Fouchier en 1925 à Vincent Sire, est déclassée et servira d'habitation à l'une des descendantes de ce dernier jusque dans les années 1970. Elle est déjà en ruines lors de sa revente à son actuel propriétaire dans les années 1980.
En 1901, 21 habitants d'Ouzilly sont peigneurs de chanvre chez Jamet-Prinet.

Description :

Les bâtiments, actuellement ruinés, forment un L. Ils étaient couverts de charpentes en bois et de toits en tuile creuse. L'atelier, situé le long de la Bourde, possédait une charpente à entraits retroussés avec les jambes de force reposant sur des piliers adossés. Les fenêtres de cet atelier étaient fermées par trois panneaux en bois en permettant l'aération : le panneau supérieur formait abattant et les deux panneaux du bas pivotaient, parallèlement, sur leur axe central. Le four était vraisemblablement du type de ceux que l'on trouve dans la Sarthe ; du coke brûlait dans la partie inférieure séparée par un plancher à claire-voie de la chambre supérieure où était disposé le chanvre à sécher. Ici, la pièce de séchage du four était sans doute couverte par des voûtains en brique soutenus par des poutrelles métalliques encore visibles. La cheminée circulaire en brique a été arasée.
logo, lien /

Le patrimoine industriel de Poitou-Charentes, 2007-2012.
© Inventaire général du patrimoine culturel de la Région Poitou-Charentes http://inventaire.poitou-charentes.fr