Vous êtes ici : Région Poitou-Charentes > Inventaire général du patrimoine culturel de la Région Poitou-Charentes   > Les monuments aux morts > Dossiers et illustrations
L'inventaire du patrimoine 

culturel de la Région Poitou-Charentes

Les monuments aux morts portant l'allégorie de la République:
les 81 monuments étudiés


Dossiers et illustrations : dossier documentaire

[ Autre recherche ]    [ Liste des réponses ]      |   Imprimer le dossier

Montmorillon (Vienne), place Saint-Martial
Monument aux morts

photographie du dossier documentaire, voir légende
Le monument aux morts de Montmorillon. © Région Poitou-Charentes, Inventaire général du patrimoine culturel / G. Beauvarlet, 2008.
Date de l'enquête d'inventaire : 2008.

Historique

Ce monument a été exécuté par Aimé Octobre (sculpteur) et Andro (fondeur) en 1921-1922, les deux dates étant portées sur le socle de la statue. Un modèle en plâtre fut présentée au salon des artistes français en 1922, sous le n° 3575 du catalogue.
Le monument devait être sculpté en calcaire, mais a finalement été fondu en bronze. La commune fit un emprunt de 29800 francs pour couvrir les frais.
L'inauguration a eu lieu le 23 juillet 1922.
Déplacé en 1975 place Saint-Martial, sur la rive droite de la Gartempe ; il se trouvait auparavant place de la République.

Description

Le monument a été conçu sur les plans de l'architecte Hilaire Guinet.
Il se compose d'une large stèle en pierre de taille sur laquelle est apposée une plaque en bronze portant la liste des victimes de la première Guerre mondiale.
En avant sur un socle se dresse une allégorie féminine en bronze, due au sculpteur Aimé Octobre et au fondeur Andro. Il s'agit d'une République victorieuse : debout, chaussée de sandales, elle lève les bras en signe de victoire et brandit un glaive de la main droite et de l'autre, un bouquet composé de laurier et de chêne. Elle est coiffée d'un casque de Poilu et porte une longue robe à manches courtes, un pectoral orné d'une tête de Méduse, attribut fréquemment représenté sur les bustes de Marianne, et une cape très ample dans le dos.
Sur le socle du monument sont apposées d'autres plaques en bronze, une palme entrecroisée avec une faucille.

Documentation

● Archives

Archives Départementales de la Vienne, 9 T 92.

● Bibliographie

Pon-Willemsen Charlotte. Les allégories de la République sur les monuments aux morts en Poitou-Charentes. Parcours du Patrimoine, n° 342. Geste éditions, 2008. P. 9, 42
Brassat Bernard. Montmorillon : 2000 ans d'histoire, Payré, Public Média Editions, 2000. P. 192, 197
Le Patrimoine des Communes de la Vienne, tome 2, Paris, Editions Flohic, 2002. P. 659
consulter au centre régional de 

documentation du patrimoine de Poitou-Charentes