Vous êtes ici : Région Poitou-Charentes > Inventaire général du patrimoine culturel de la Région Poitou-Charentes   > Les monuments aux morts > Dossiers et illustrations
L'inventaire du patrimoine 

culturel de la Région Poitou-Charentes

Les monuments aux morts portant l'allégorie de la République:
les 81 monuments étudiés


Dossiers et illustrations : dossier documentaire

[ Autre recherche ]    [ Liste des réponses ]      |   Imprimer le dossier

Angoulême (Charente), cimetière des Bardines
Monument aux morts

photographie du dossier documentaire, voir légende
Le monument aux morts du cimetière de Bardines à Angoulême. © Région Poitou-Charentes, Inventaire général du patrimoine culturel / R. Jean, 2008.
Date de l'enquête d'inventaire : 2008.

Historique

Le monument, érigé à l'initiative du général Philebert, délégué général du Souvenir français, a été inauguré le 9 juin 1901, ainsi qu'en témoigne une plaque gravée qui porte également la signature " sculpteurs Verlet et Truffot " et une palme en bronze.
Le monument a été restauré en 1958-1959 par le sculpteur A. Juin puis en 1994.
Il existe une seconde version de la sculpture de la Victoire, intitulée Gallia, en marbre blanc, datée de 1897 et destinée au " Musée social ", présentée en 1899 au Salon des Artistes français.

Description

Le monument imposant est situé dans le carré militaire du cimetière de Bardines.
Il se compose d'un édifice monumental surmontant une sorte de mausolée. L'entablement porte la dédicace. Il est surmonté d'un bas-relief semi-circulaire. Au centre se trouve un vase à l'antique d'où sortent des branches de chêne, surmonté de faisceaux de licteurs supportant un casque de soldat et de l'inscription " Patria ". En arrière-plan, les drapeaux et les armes s'étalent en arc de cercle tels des trophées. Au pied gît un tambour, un canon et trois boulets.
L'ensemble est encadré par des branches de laurier à gauche et de chêne à droite. Au sommet de l'édicule, une Victoire ailée, dite Gallia, aux pieds nus et au sein dénudé, étend son bras droit sur les tombes des militaires. Sa main gauche repose sur une grande épée.

Documentation

● Bibliographie

Dujaon Valérie. Le cimetière de Bardines (Angoulême). Collection Patrimoine de l'Angoumois, n° 24. éditions Via patrimoine, 1998.
Pon-Willemsen Charlotte. Les allégories de la République sur les monuments aux morts en Poitou-Charentes. Parcours du Patrimoine, n° 342. Geste éditions, 2008. P. 12, 15
Rolin Béatrice. « Fantômes de pierre ». La sculpture à Angoulême 1860-1930. [Catalogue. Angoulême, Musée des Beaux-Arts. 1995]. Germa. 1995. 142 p. P. 115
consulter au centre régional de 

documentation du patrimoine de Poitou-Charentes