Vous êtes ici : Région Poitou-Charentes > Inventaire général du patrimoine culturel de la Région Poitou-Charentes   > Les monuments aux morts > Dossiers et illustrations
L'inventaire du patrimoine 

culturel de la Région Poitou-Charentes

Les monuments aux morts portant l'allégorie de la République:
les 81 monuments étudiés


Dossiers et illustrations : dossier documentaire

[ Autre recherche ]    [ Liste des réponses ]      |   Imprimer le dossier

Sommières-du-Clain (Vienne)
Monument aux morts

photographie du dossier documentaire, voir légende
Le monument, face avec le relief. © Région Poitou-Charentes, Inventaire général du patrimoine culturel / G. Beauvarlet, 2008.
Date de l'enquête d'inventaire : 2008.

Historique

Le relief a été commandé en novembre 1919.

Description

Le monument est composé d'un grand panneau (avec liste des morts sur une face et bas-relief sur l'autre) avec un entablement et un fronton portant sur chaque face une inscription et une croix de guerre, fronton surmonté d'un casque et encadré de guirlandes végétales.
Le relief, commandé par un membre de la famille de Vareilles-Sommières au sculpteur catholique et royaliste Maxime Real del Sarte témoigne d'une grande originalité : Jeanne d'Arc est auréolée, vêtue d'une cuirasse et d'une tunique fleurdelisée, une épée à la ceinture ; du bras droit, une couronne de feuilles de laurier dans la main, elle soutient un soldat mourant enveloppé dans un étendard, et du bras gauche, indique le ciel où elle va l'enlever. Dans l'angle supérieur droit du relief est figurée une église. Selon J. de La Roulière, il s'agirait de la cathédrale de Strasbourg. Cette hypothèse est appuyée par l'inscription qui figure sur le cartouche du monument aux morts de Briey (Meurthe-et-Moselle). Dans cette sous-préfecture a été inauguré le 24 septembre 1922 un monument aux morts portant le même relief qu'à Sommières-du-Clain, mais en bronze. Seule la forme du cartouche à droite de la cathédrale diffère. Pour mémoire, la famille du comte de Briey possédait à cette date le château de la Roche à Magné, à quelques kilomètres de Sommières-du-Clain, et la commande des deux reliefs à Maxime réal del Sarte peut être liée aux deux familles de Briey et de Vareilles-Sommières.

La tradition veut que le caractère religieux de ce relief ait choqué la municipalité de l´époque. Ce qui expliquerait pourquoi les noms des soldats morts sont inscrits sur la face du monument visible en même temps que la façade de la mairie de Sommières-du-Clain et que le relief occupe la face opposée.

D'après l'abbé de Vareilles-Sommières, dans son livre sur Sommières parle de Maxime Réal del Sarte comme auteur " d'une partie du monument aux morts de Sommières (gisant et bas-rlief du verso) " (p. 628). Aucun gisant (à part le soldat du bas-relief) n'est visible sur le monument aujourd'hui ni sur les cartes postales anciennes.

Parmi les autres monuments commémoratifs réalisés par Real del Sarte, deux groupes en bronze fondus par les frères Montagutelli, sont comparables aux reliefs de Sommières-du-Clain et de Briey. Érigés à Langogne en Lozère et Saint-Martin-aux-Buneaux en Seine-Maritime, ils figurent selon les propres termes du sculpteur " Jeanne d'Arc, héroïne nationale, assistant dans ses derniers moments celui qui vient par son sacrifice sublime de rendre à la France, avec la victoire, l'Alsace et la Lorraine ". On peut émettre l´hypothèse que les reliefs de Sommières-du-Clain et Briey ont constitué une étude préalable à ces deux groupes.
Un autre relief en bronze de Maxime Real del Sarte a été apposé en 1929 sur le socle de la statue de Jeanne-d'Arc dans le square des Cordeliers de Poitiers. Les éléments préparatoires en sont conservés au musée Sainte-Croix. Sa composition est très différente de celle du monument aux morts de Sommières-du-Clain.

Documentation

● Bibliographie

Heller, François. Briey, deux mille ans d'histoire : châtellenie, prévôté, bailliage, arrondissement. Metz, édition Serpenoise, 1995, p. 513-516, fig. p. 164.
La Roulière Jérôme de. La Grande Guerre ; les monuments aux morts dans le Poitou. Le Picton, n° 165, mai-juin 2004, p. 3-4, 7.
Lavallée-Becq, Alice. Briey à travers les siècles. Metz, impr. V. Gueblez, 1937, p. 152, fig. entre les p. 128 et 129.
Mangin, Pierre. SOS Pays-Haut : Chronique de l'abbaye de Saint-Pierremont, de la ville de Briey et du Pays-Haut (de 1642 à nos jours). Verdun, typo-Lorraine, 1985 (Histoire de Briey, 4), p. 1014-1015.
Pon-Willemsen Charlotte. Les allégories de la République sur les monuments aux morts en Poitou-Charentes. Parcours du Patrimoine, n° 342. Geste éditions, 2008.
Vareilles-Sommières, abbé Anatole de, Vareilles-Sommières, comte de. Les souvenirs et les traditions de Sommières. Dir. de collection M.-G. Micberth. Rééd. de l'ouvrage de 1938. Paris : Le Livre d'histoire (02-Autremencourt : Lorisse numérique), 2001. (Monographies des villes et villages de France ; 1434), p. 628.
consulter au centre régional de 

documentation du patrimoine de Poitou-Charentes