Vous ętes ici : Région Poitou-Charentes > Inventaire général du patrimoine culturel de la Région Poitou-Charentes   > L'agglomération de Poitiers > Dossiers et illustrations
L'inventaire du patrimoine culturel de la Région Poitou-Charentes

L'agglomération de Poitiers :
les 3 262 éléments du patrimoine étudiés


Dossiers et illustrations : dossier documentaire

[ Autre recherche ]    [ Liste des réponses ]      |   Imprimer le dossier

Saint-Benoît / le bourg / rue de Mauroc
Cimetière

photographie du dossier documentaire, voir légende
Vue depuis l'entrée est. © Région Poitou-Charentes - Communauté d’agglomération de Poitiers / G. Renaud, 2005.
Dossier documentaire réalisé à partir de l’enquête d’inventaire de 2004.

Historique

L'ancien cimetière se trouvait à l'emplacement de l'actuel square du Monument aux Morts. Le cahier des charges pour les travaux de construction du nouveau cimetière, au lieu-dit la Touche, près de la route de Gençay, sur un terrain appartenant à Pierre Baranger, est approuvé le 13 mai 1905. Il est ouvert le 15 octobre 1905 et certaines tombes de l'ancien cimetière y sont déplacées. Il est une première fois agrandi en 1948, vers l'est, sur une longueur d'environ 50 m et en y incorporant une petite parcelle située entre la façade principale et le chemin d'accès montant de la route de Saint-Benoît à Gençay. Un second agrandissement intervient en 1952 (partie ouverte en 1954), grâce à l'acquisition d'un terrain de 2 606 m², appartenant à Mme veuve Baranger ; puis un troisième en 1995, sur un terrain acheté aux consorts Barcq, et 260 nouveaux emplacements sont ainsi créés. A cette occasion, le cimetière est également réaménagé.

Description

La clôture du cimetière est réalisée en moellon des carrières de Saint-Benoît et en pierre de taille de Bonnillet et de Château-Gaillard. Le réaménagement de 1995 propose, en plus des nouveaux emplacements, un jardin du souvenir, des columbariums et des petites stèles pour les urnes. La partie nord est entourée d'un mur en moellon avec portails à l'ouest et à l'est. Dans le mur sud deux percées permettent la communication avec l'extension sud du cimetière. Cette extension est fermée à l'est par un mur avec portail et, au sud, par un grillage.
Le secteur d'origine du cimetière comporte une allée ouest-est et une autre perpendiculaire en son milieu. Au croisement de ces deux allées se trouve la croix. Les tombes sont disposées en rangées et tournées vers l'allée principale sauf, dans la partie médiane où deux rangées de tombes sont orientées vers l'allée nord-sud. La croix de cimetière, du début du 20e, est également un monument aux morts, elle est en calcaire avec un Christ en fonte, un socle et une base carrée avec colonnette à chaque angle et table à bordure moulurée. Elle fait face à l'ancienne entrée à l'ouest. Sur son socle est fixée une plaque avec inscription : Aux enfants de St-Benoît morts pour la France 1914-1918.

Les principales formes de tombes antérieures aux années 1950, dont certaines proviennet de l'ancien cimetière sont :
Type A : avec stèle surmontée d'une grande croix en pierre, 128 exemples (goupes a et b).
Type B : avec stèle (ou socle) surmontée d'une croix en fonte, 25.
Type C : avec haute stèle surmontée d'une petite croix en pierre, 5.
Type D : stèle à décor de style "années 30", souvent avec une croix en relief en façade, 27 exemples (groupe c, tombes de 1938 à 1940).
Type E : dalle ou sarcophage posé sur deux pierres, 9.
Type F : colonne tronquée, 2.
Type G : pyramide, 2.

Plusieurs plaques indiquant des noms d'entrepreneurs : Ed. Fouqueteau, Jean Goupy, La Fraternelle Boutin directeur, Jean Guérin, Guérin-Moteau, Bernard, Boireau.

Exemples de tombes représentatives (voir plan masse)
Tombe 1 : Antoinette Dupuis, décédée le 7 décembre 1908 (amortissement disparu).
Tombe 2 (type B) : famille Meunier. Marque de fondeur : Pont-sur-Sauly 386.
Tombe 3 (type D) : Frédéric Marchand, décédé en 1938. Plaque en émail de l'entrepreneur : J. Guérin Saint-Benoît-Poitiers.
Tombe 4 (type B) : Jean Guyon, décédé le 29 avril 1908.
Tombe 5 (type D) : Madeleine Granger, décédée 1952. Plaque en émail de l'entrepreneur : Jean Guérin Saint-Benoît-Poitiers.
Tombe 6 (type A) : Prudence Charles, décédée 1922.
Tombe 7 (type E) : Inscriptions illisibles. Décor des extrémités : coeur et couronne mortuaire.
Tombe 8 (type C) : soeur Saint-Firmin, décédée le 6 février 1891. La petite croix est tombée.
Tombe 9 : dalle très abimée. Tombe d'un prêtre ornée d'instruments du sacerdoce : étole, livre.
Tombe 10 (type E) : famille Nérisson, 1826. Petite croix gravée dans la partie inférieure de la dalle.
Tombe 11 (type E) : famille Lafosse-Lamberton . Nombreuses inscriptions, certaines cachées par des plaques. La plus ancienne date lisible est 1901. Décor : couronne mortuaire, coeur, croix en pierre).
Tombe 12 (type F) : Pierre-Auguste Touret, décédé en1892.
Tombe 13 (type D) : Théodore Bourdier, décédé en 1932. Plaque en émail de l'entreprise : la Fraternelle.
Tombe 14 (type A) : Marie Romain, décédée en 1935.
Tombes 15, ensemble de deux (type A) : famille Lancereau, 1930 et 1951.
Tombe 16 et 17 (type D) : famille Brun et famille Duport, 1951.
Tombes 18, ensemble de quatre (type A) : famille Chardon, 1895, 1899, 1908.
Tombe 19 (type C) : Célestine Fauque, décédée en 1865.
Tombe 20 (type C) : Alexandre Guillon, décédé le juin 1916.
Tombe 21 (type B) : Emilienne Berthelot, décédée en 1914.
Tombe 22 (type A) : René Guyon, décédé le 11 mai 1916. Décor : casque, palme, drapeau.
Tombe 23 (type B) : Jean Tourat, décédé en 1904.
Tombe 24 (type C) : Joseph Gastelier, décédé en 1926.
Tombes 25, ensemble de deux dalles : famille Billardeau. Sur celle de gauche, de 1891 est couchée une grande croix.

Documentation

● Archives

Archives municipales de Saint-Benoît. Bulletins municipaux, 1990-1991, 1992-1993 et 1995.



logos CAP
consulter au centre régional de documentation du patrimoine de Poitou-Charentes