Vous ętes ici : Région Poitou-Charentes > Inventaire général du patrimoine culturel de la Région Poitou-Charentes   > L'agglomération de Poitiers > Dossiers et illustrations
L'inventaire du patrimoine culturel de la Région Poitou-Charentes

L'agglomération de Poitiers :
les 3 262 éléments du patrimoine étudiés


Dossiers et illustrations : dossier documentaire

[ Autre recherche ]    [ Liste des réponses ]      |   Imprimer le dossier

Fontaine-le-Comte
Village

photographie du dossier documentaire, voir légende
Vue générale depuis le nord-est. © Région Poitou-Charentes - Communauté d’agglomération de Poitiers / C. Bunoz, 2005.
Dossier documentaire réalisé à partir de l’enquête d’inventaire de 2004.

Historique

La partie la plus ancienne du bourg se concentre autour de l'abbaye, entre la voie et le ruisseau. D'après le cadastre napoléonien, il semble que cette zone, au nord-ouest de l'abbaye, se soit principalement développée après 1837. Si le bâti s'est progressivement densifié par l'aménagement d'une voie sans issue (impasse du ruisseau), le développement a sans doute été rapidement limité par le fort dénivelé et par l'orientation prise par la commune en faveur d'une urbanisation sur le plateau. De même, au cours du 19e siècle, l'urbanisation s'est progressivement étendue à l'est, Pendant longtemps, jusqu'en 1837 au moins, le cimetière marquait la fin du bourg. Après la seconde moitié du 19e siècle, des constructions ont été réalisées au sud, le long de la voie, formant un ensemble lâche. Durant la seconde moitié du 20e siècle, le centre-bourg s'est progressivement déplacé sur le plateau. Ce nouveau centre d'activité s'est développé après la création, au milieu des années 1960, d'un lotissement au lieu-dit Bois-Paris. Cette extension s'est confirmé avec l'implantation de services au lieu-dit La Forêt (le groupe scolaire en 1973, la Poste en 1987) et enfin le transfert de la mairie en 2001.

Description

Le centre-bourg est implanté autour de l'abbaye. Il présente un bâti relativement dense entre la voie principale et le ruisseau de la Feuillante. Le bâti s'organise autour de cours collectives et d'accès privatifs. Progressivement, des maisons, en alignement, se sont implantées de part et d'autre de la voie principale, conférant au bourg l'aspect d'un village-rue. Si le cimetière, puis l'école ont longtemps constitué les limites du centre bourg à l'ouest, aujourd'hui le bourg tend à se prolonger, par des constructions au sud de la rue, et à rejoindre le lieu-dit du Four. Le centre-bourg a conservé son caractère ancien, car l'ensemble des activités et l'urbanisation moderne se concentre sur le plateau. De même la qualité paysagère du site est préservée car la majorité des terrains environnants sont en zone agricole, inconstructible.

Documentation

● Archives

Archives départementales de la Vienne . Série O : Biens communaux autres que les chemins.

● Bibliographie

Rédet Louis. Dictionnaire topographique du département de la Vienne. Paris : Imprimerie Nationale, 1881. P. 170
Simmat, Gérard et Juchault, Pierre. Mémoire en Images. Le pays de Poitiers. Joué-les-Tours : éd. Alan Sutton, 1999. P. 48-51



logos CAP
consulter au centre régional de documentation du patrimoine de Poitou-Charentes