Vous ętes ici : Région Poitou-Charentes > Inventaire général du patrimoine culturel de la Région Poitou-Charentes   > L'agglomération de Poitiers > Dossiers et illustrations
L'inventaire du patrimoine culturel de la Région Poitou-Charentes

L'agglomération de Poitiers :
les 3 262 éléments du patrimoine étudiés


Dossiers et illustrations : dossier documentaire

[ Autre recherche ]    [ Liste des réponses ]      |   Imprimer le dossier

Fontaine-le-Comte / la Maison-Bruleau / 19, 21 chemin de Beaulieu
Ferme

photographie du dossier documentaire, voir légende
Vue générale. © Région Poitou-Charentes - Communauté d’agglomération de Poitiers / G. Renaud, 2004.
Dossier documentaire réalisé à partir de l’enquête d’inventaire de 2004.

Historique

La Maison à Brureau est mentionnée en 1603. Un édifice figure sur le plan cadastral de 1837. Le bâtiment établi en équerre par rapport à la voie (parcelle 46) est muni de portes surmontées d'un arc en plein cintre qui pourraient permettre de le dater du 17e siècle. Un second logis plus vaste, ainsi que des dépendances agricoles ont été construits après 1837 puisqu'ils ne figurent pas sur le plan cadastral napoléonien. Selon le cadastre actuel, le logis secondaire daterait de 1870.

Description

Ferme, à bâtiments séparés, isolée sur la parcelle. L'ensemble, qui comporte deux logis et des dépendances agricoles, s'articule autour d'une cour antérieure. Le bâtiment le plus ancien, en rez-de-chaussée, comporte peu d'ouvertures (deux portes en arc plein cintre et des fenêtres de comble) sur la façade en gouttereau. Selon des sources orales, le corps de bâtiment implanté parallèlement à la voie accueillait une grange, tandis que celui qui est établi perpendiculairement à la voie, avait fonction d'étable. Au fond de cette étable se trouvaient des nichoirs à pigeons. Le logis, accessible par la cour antérieure, est également desservi par une cour postérieure, dont l'accès est matérialisé par un portail à piliers en pierre. La façade principale, en gouttereau, présente trois travées et quatre baies au rez-de-chaussée. La porte est latérale. Une ouverture à l'étage dispose d'un appui mouluré (façade postérieure). Présence d'une extension latérale plus récente. Les dépendances agricoles sont multiples, certains bâtiments (étables) sont implantés sur la cour antérieure, tandis que les hangars et les granges sont établis au fond, derrière les logements. Les granges, couvertes de toits à longs pans ou en appentis, présentent vraisemblablement des façades en gouttereau.

Documentation

● Archives

Archives départementales de la Vienne. Liasse 1 H 15/9 (Déclarations de 1603 : font, four, maison. Déclarations de 1616 et du 5 juin 1623. Déclaration de 1640 : "maison, aisance, jardin et chenerault tenant ensemble". Déclaration de 1670 : "cette maison a bien augmenté de terres à voir les contrats et les ventes". Déclarations de 1686, de 1738).

● Bibliographie

Rédet Louis. Dictionnaire topographique du département de la Vienne. Paris : Imprimerie Nationale, 1881. P. 244
Service du cadastre : fichier du bâti.



logos CAP
consulter au centre régional de documentation du patrimoine de Poitou-Charentes