Vous ętes ici : Région Poitou-Charentes > Inventaire général du patrimoine culturel de la Région Poitou-Charentes   > L'agglomération de Poitiers > Dossiers et illustrations
L'inventaire du patrimoine culturel de la Région Poitou-Charentes

L'agglomération de Poitiers :
les 3 262 éléments du patrimoine étudiés


Dossiers et illustrations : dossier documentaire

[ Autre recherche ]    [ Liste des réponses ]      |   Imprimer le dossier

Migné-Auxances / la Galmanderie / 5 rue de la Galmanderie
Maison

photographie du dossier documentaire, voir légende
Vue générale. © Région Poitou-Charentes - Communauté d’agglomération de Poitiers / G. Renaud, 2005.
Dossier documentaire réalisé à partir de l’enquête d’inventaire de 2005.

Historique

Cet édifice figure sur le cadastre de 1839, où le lieu de La Galmanderie est indiqué sous le nom de La Galandrie. Cet ensemble, appartenant à la famille Parent de Curzon à Moulinet, est mentionné en tant que maison, bâtiment, cour (parcelle 50), maison (parcelle 51) et terrain d'agrément au lieu-dit La petite Pourette (parcelles 54). Mais le plan de l'ensemble a fait l'objet de modifications, notamment en ce qui concerne les parties annexes, établies de part et d'autre du logis. Un corps de bâtiment de la partie est, en L, qui formait un retour et clôturait la cour centrale a aujourd'hui disparu. La partie ouest, correspondant à un plan rectangulaire, présente aujourd'hui de nombreux décrochements et accueille désormais un logement. D'après les documents d'archives, la parcelle 50, qui disposait de 15 ouvertures et d'une porte cochère en 1849, a bénéficié d'une augmentation de construction en 1854 et présentait 28 ouvertures et une porte cochère entre 1854 et 1882. L'ensemble a fait l'objet d'une division parcellaire. Le logis et la partie agricole située à l'est sont vraisemblablement antérieurs au 19e siècle, les percements ont peut-être été modifiés depuis. La partie agricole à l'ouest a été bâtie ultérieurement (19 siècle) et a été remaniée au 20e siècle.

Description

Cet ensemble rassemble plusieurs bâtiments et des parcelles distinctes. L'accès est matérialisé par un portail. Une cour, fermée par un mur de clôture, dessert le logis, implanté sur la parcelle 117. Celui-ci présente un plan complexe avec un décrochement à l'arrière. La façade principale, en gouttereau, est ordonnancée avec trois travées et porte centrale. La séparation des niveaux est soulignée par un bandeau. L'étage de comble est muni de lucarnes. Le toit est porté par une corniche moulurée. Le cadastre atteste de la présence d'une tour sur la façade postérieure. Des communs sont établis autour de la cour. Les bâtiments agricoles ne sont pas pris en compte dans cette étude car il est impossible de déterminer avec certitude s'ils faisaient partie de l'ensemble. Du reste, ils ont fait l'objet d'importants remaniements. Les toits, à longs pans et à croupes également, sont couverts en tuile creuse.

Documentation

● Archives

Archives départementales de la Vienne : 4 P 1059-1069 (Plans parcellaires, 1838-1839) ; 4 P 2629 (Etats de sections des propriétés bâties et non bâties, 1839) ; 4 P 2630 (Tableau indicatif des propriétaires, des propriétés foncières et de leur contenance, 1839) ; 4 P 2631 et 4 P 2638 (Matrices des propriétés foncières, 1841-1914) ; 4 P 2639 (Matrices des propriétés bâties, 1882-1910).



logos CAP
consulter au centre régional de documentation du patrimoine de Poitou-Charentes