Vous ętes ici : Région Poitou-Charentes > Inventaire général du patrimoine culturel de la Région Poitou-Charentes   > L'agglomération de Poitiers > Dossiers et illustrations
L'inventaire du patrimoine culturel de la Région Poitou-Charentes

L'agglomération de Poitiers :
les 3 262 éléments du patrimoine étudiés


Dossiers et illustrations : dossier documentaire

[ Autre recherche ]    [ Liste des réponses ]      |   Imprimer le dossier

Migné-Auxances / les Coudres le ; Martouret / rue de Poitiers
Pont d'Auxances

photographie du dossier documentaire, voir légende
Vue générale depuis l'ouest. © Région Poitou-Charentes - Communauté d’agglomération de Poitiers / G. Renaud, 2005.
Dossier documentaire réalisé à partir de l’enquête d’inventaire de 2005.

Historique

Ce pont, situé sur la route reliant Mirebeau à Poitiers et surplombant l'Auxance, est indiqué sur le cadastre de 1839. Reconstruit une première fois en 1786, il est réédifié vers 1840. Le style du tablier indique d'ailleurs que la construction du pont actuel remonte au 19e siècle.

Description

Pont de trois arches en arc segmentaire, piles équipées de becs semi-circulaires.

Documentation

● Archives

Archives départementales de la Vienne : C 45. 1785-1787 : devis estimatif des ouvrages de maçonnerie, pavé et charpente pour la réparation du pont de Migné sur l'Auzance.
Archives départementales de la Vienne : Série O, Biens communaux autres que les chemins.
Archives départementales de la Vienne : 4 P 1059-1069 (Plans parcellaires, 1838-1839) ; 4 P 2629 (Etats de sections des propriétés bâties et non bâties, 1839) ; 4 P 2630 (Tableau indicatif des propriétaires, des propriétés foncières et de leur contenance, 1839) ; 4 P 2631 et 4 P 2638 (Matrices des propriétés foncières, 1841-1914) ; 4 P 2639 (Matrices des propriétés bâties, 1882-1910).

● Annexe 1 :

Archives départementales de la Vienne, C 45. 1786, 29 juillet : Devis estimatif des ouvrages de maçonnerie, pavé, charpente et autre à faire pour la réparation du pont à la sortie du bourg de Migné sur la rivière d'Auzanes de deux arches : "Ce pont est construit sur la rivière d'Auzances à la sortie de Migné et est composé de deux arches dont la principale a quatorze pieds d'ouverture et l'autre 7 pieds. Ces arches étoient anciennement formées par des voûtes en maçonnerie de moilon et pierre de taille. La voûte de la grande arche s'étant écroulée il y a quelques années, il a été jetté sur les culées un plancher en charpente pour livrer provisoirement le passage. Ces planches ainsi que les culées étant dans le plus mauvais état, et le passage étant sur le point d'être interrompu, il est urgent d'y faire les réparations convenables pour pourvoir à la sûreté publique". Le 27 novembre 1786, Georges Rabier se rend adjudicataire des travaux.

● Annexe 2 :

Archives municipales de Migné-Auxances : extraits des délibérations du Conseil municipal.
- Séance du 29 juillet 1849 : Plainte des habitants des villages d'Auxances et de Sigon : depuis la construction du pont neuf d'Auxances route nationale 147, ils sont privés de puisage de l'eau et de lavage du linge dans le canal alimentaire en amont du moulin de Sigon, seul endroit où ils avaient l'habitude de se servir. Demande du Conseil au préfet de faire une porte sous le parapet du pont afin que les habitants puissent laver et puiser. Avant la construction du pont neuf, il y avait un accès possible conduisant à un petit terrain appartenant à la commune et donnant sur la rivière. Maintenant ce terrain est inaccessible car entouré de propriétés privées. Le Conseil municipal propose d'abandonner l'ancien terrain à Sieur Rousseau en échange de sa permission d'établir un lavoir sur son terrain en face, du côté de la Maison Neuve d'Auxances, bordant sur la gauche le canal alimentaire du moulin de Sigon, en aval du pont neuf sur une longueur de 9 mètres et une largeur de 1, 33 m. Le Sieur Rousseau impose une condition : le passage des charrettes est interdit.
- Lettre du Maire au Préfet, datée du 6 août 1849 : Demande d'autorisation de nouvelles constructions à savoir un lavoir au pont d'Auxances et un lavoir au pont de Chardonchamp.
- Lettre du Préfet au Maire, datée du 25 septembre 1849 : Autorisation de procéder à l'échange d'une parcelle appartenant à la commune (100 m2, E 127) contre une parcelle privée (15 m2, E 126) pour y établir une laverie publique.
- Par délibération du Conseil municipal, séance du 10 septembre 1854 : La municipalité décide de vendre deux pièces de terres labourables situées sur la commune de Cissé, dont le revenu est minime, (...) "afin que les fonds soient employés à la réparation du pont communal, pont dit du Poirier, sur l'Auxance entre Migné et le village d'Auxance". S'ensuit un conflit avec le Conseil de fabrique qui revendique la propriété de ces terrains. Les fonds sont utilisés pour rembourser les dettes du conseil de fabrique.



logos CAP
consulter au centre régional de documentation du patrimoine de Poitou-Charentes