Vous ętes ici : Région Poitou-Charentes > Inventaire général du patrimoine culturel de la Région Poitou-Charentes   > L'agglomération de Poitiers > Dossiers et illustrations
L'inventaire du patrimoine culturel de la Région Poitou-Charentes

L'agglomération de Poitiers :
les 3 262 éléments du patrimoine étudiés


Dossiers et illustrations : dossier documentaire

[ Autre recherche ]    [ Liste des réponses ]      |   Imprimer le dossier

Migné-Auxances / Sigon / rue du Docteur-Mesmain
Croix de chemin dite croix de Sigon

photographie du dossier documentaire, voir légende
Vue générale. © Région Poitou-Charentes - Communauté d’agglomération de Poitiers / Y. Suire, 2006.
Dossier documentaire réalisé à partir de l’enquête d’inventaire de 2006.

Historique

Pour clore l'année jubilaire de Migné, est érigé à Sigon un piédestal en pierre des Lourdines, portant une croix rapportée de Jérusalem par le pèlerinage de pénitence de 1897. Cette croix de mission, don de la famille de Lestang de Poitiers, est placée sur ce site afin de commémorer le passage de la relique de la Vraie Croix, offerte à Sainte-Radegonde en 569. La cérémonie, qui a lieu le 18 août 1897, occasionne le prêt de la relique par les moniales de Sainte-Croix. Des travaux de réparation sont effectués dès 1898. En mars 1910, un Christ y est ajouté. En 1951, l'ensemble est remplacé par une croix en béton rouge.

Description

Cette croix est constituée d'un emmarchement, portant un socle, de section cubique, à deux niveaux, décoré de médaillons, pinacles, corniche et modillons. Lors de la restauration du calvaire de 1898, l'entrepreneur uilise le calcaire de Chauvigny. Le fût de la croix, en béton, de section carrée, supporte un Christ en fonte.

Précisions sur le décor

Socle figurant des fortifications. Angles ornés de pinacles. Corniche soutenue par des modillons. Médaillons.

Documentation

● Archives

Archives municipales de Migné-Auxances. Registres des délibérations du conseil municipal. P. 6-46

● Bibliographie

Association Migné-Auxances Mémoires. Bon souvenir de Migné-Auxances. Recueil de cartes postales anciennes. Octobre 2002. Site e-mail de l'association Migné-Auxances Mémoires. Association Migné-Auxances Mémoires. Migné-Auxances d'hier à aujourd'hui. - Migné-Auxances (Vienne) : Commune de Migné-Auxances, 1999.
Le patrimoine des communes de la Vienne. Paris : Flohic (35-Rennes : Oberthur Graphique), 2002. P. 771

● Annexe 1 :

Archives municipales de Migné-Auxances : Recueil de documents issus des archives paroissiales, transcrits ou reproduits par M. Onimus.
- Lettre de l'Evêque, datée du 29 janvier 1897. " (...) Sa croix, que rapportera de Jérusalem le pèlerinage de pénitence pour la paroisse de Migné. C'est la famille de Lestang qui se charge de fournir le bois nécessaire (...) ".
- Lettre de l'Abbaye Saint-Martin de Ligugé, datée du 12 août 1897 et adressée à M. le Curé de Migné-Auxances : " Vous savez sans doute que ce n'est pas sans peine que les moniales de sainte Croix ont consenti à se dessaisir, en votre faveur, même pour quelques heures, de leur insigne Relique, leur plus précieux trésor. Encore, est-ce à la condition expresse, que j'en prendrai toute la responsabilité... que je veillerais sur elle, pendant tout le temps qu'elle sera exposée à la vénération des fidèles... Enfin j'en recevrai le dépôt, en mes propres mains, à Ste Croix, et que je la rapporterai, le soir même. Par conséquent, on espère qu'une voiture viendra chercher la relique et le porteur, à Ste Croix, le mercredi 18 août, vers 8 heures du matin (...)".
- Projet de programme pour la cérémonie de la plantation de la Croix de Jérusalem, à Migné : "Croix (don de la famille de Lestang de Poitiers, y compris les frais de transport de Poitiers à Marseille et de Marseille à Paris) sera apportée, à l'époque du pèlerinage national, (très probablement le mercredi 18 août) de Paris à Poitiers et de là à Migné. (...) la plantation est très définitivement fixée au mercredi 18 août. (...) La croix a 6, 50 m. de longueur : la distance de l'église au lieu de plantation est de 1600 mètres. Nécessité d'un calvaire pour la recevoir. (...) Elle sera plantée sur les hauteurs de Sigon, en face le château, regardant et dominant toute la vallée d'Auxances, dans un terrain gracieusement offert par l'excellente famille Plumereau-Jarasson. Le pourquoi de ce choix de terrain. Chaque année les Dames de sainte-Croix célèbrent solennellement la fête de la Susception de l'insigne Relique de la Vraie Croix offerte à leur sainte mère Sainte Radegonde par l'Empereur d'Orient, Justin le Jeune, le 19 novembre 569. Il faudrait lire toute la lettre pastorale adressée à son clergé et à ses fidèles par Mgr Pie, à l'occasion du XIIIe Centenaire de cette susception de l'insigne relique. Or l'endroit plus précis de la réunion du clergé de Tours à celui de Poitiers - l'endroit par conséquent, sanctifié par le passage de l'Insigne Relique, l'endroit où aurait été chantée pour la première fois, avec le "Pange, lingua, gloriosi lauream certamini ", l'hymne du "Vexilla regis prodeunt", l'endroit riche de si précieux souvenirs serait Sigon, village faisant suite à celui d'Auxances et traversé autrefois par la Voie Romaine. (Mr Richard, archiviste, doit m'envoyer des renseignements aussi complets qu'il peut les avoir)".
- Métré et note des travaux du calvaire de Migné, daté du 3 janvier 1898, établis par l'entreprise Sculpture et Architecture (Thénezay) et signés par J.B. Boutin, architecte. Le montant s'élève à 695, 87 francs.
- Note signée par J. B. Boutin : "Travaux ajoutés : terrassements et soubassements pour une marche de plus (...) maçonnerie de moellons et mortier de chaux hydraulique. (...) Marbres et inscriptions".
- Mémoire des travaux exécutés pour le compte de M. l'abbé Maître, curé de Migné, daté des 8 et 12 septembre 1898, établi par CH. Chassa Entrepreneur à Poitiers : "Réparation du piédestal du calvaire de Sigon, fourniture de pierre de Chauvigny pour remplacer les deux dés au sommet (...) taille de pierre de Chauvigny". Le montant des réparations s'élève à 260, 27 francs.

● Annexe 2 :

Le patrimoine des communes de la Vienne. Paris : Flohic (35-Rennes : Oberthur Graphique), 2002.
"D'après la légende, c'est à Sigon, au 6e siècle, que les envoyés de sainte Radegonde reçoivent, par un cortège venu de Tours, les insignes reliques de la Vraie Croix anciennement conservées par le basileus Justin II dans son palais de Constantinople. Le 18 août 1897, un piédestal en pierres des Lourdines, portant un socle figurant des fortifications, est érigé au sommet de la colline de Sigon, face à la vallée et à l'église de Migné. Figure dessus une croix rapportée de Jérusalem par le pèlerinage de pénitence de 1897, engagé avec le concours du 25e pèlerinage national de Notre-Dame de Lourdes. L'initiative est approuvée par le pape Léon XIII, l'évêque de Poitiers Mgr Pelgé et le curé de la paroisse. Ce n'est qu'en mars 1910 qu'un Christ y est ajouté. En 1951, l'ensemble est remplacé par une croix en béton rouge".

Association Migné-Auxances Mémoire :
"L'initiative du curé de la paroisse, l'abbé Ferdinand Maître, est approuvée par l'évêque de Poitiers, Mgr Pelgé, qui demande au Pape Léon XIII, d'accorder à cette occasion une indulgence plénière aux fidèles qui viendront prier à l'église de Migné le jour de l'érection de la croix, le 18 août 1897. Cette indulgence est accordée par un bref apostolique du Pape Léon XIII, donné à Rome le 22 juin et confirmé par l'évêque de Poitiers, le 2 juillet 1897".

Semaine Religieuse de Poitiers. Août 1897. Impr. Oudin.
"Le piédestal, oeuvre de M. l'abbé Boutin, comme nous l'avons déjà dit, est en pierre des Lourdines. Posé sur un tertre élevé d'un mètre, il s'appuie sur deux marches. Un premier étage, large de 2m20, est orné de quatre clochetons, formant saillie sur la masse principale. Le second étage, haut de 1m40, est couronné d'un entablement crénelé et reposant sur d'élégants modillons. Aux quatre angles se trouvent encore quatre clochetons plus ornementés que ceux d'en bas, entre lesquels la croix s'élance à 5 mètres de hauteur, au-dessus de la dernière assise. De sorte que le tout a une hauteur de 9 mètres.
Sur les quatre faces du deuxième étage, on voit des inscriptions gravées et dorées sur marbre noir. Les voici.
Du côté de la route, on lit :
18 AOUT 1897 / PLANTATION D'UNE CROIX / DON DES FAMILLES / DE LESTANG ET DES COURTILS DE MONTCHAL / RAPPORTEE DE JERUSALEM / PAR LE PELERINAGE DE PENITENCE DE 1897 / ERIGEE AVEC LE CONCOURS / DU 25° PELERINAGE NATIONAL A N.-D. DE LOURDES / DIRIGE PAR LES PP. ASSOMPTIONISTES / SUR LE TERRAIN DONNE
PAR LA FAMILLE PLUMERAULT-JARASSON / LEON XIII, PAPE / HENRI PELGE, EVEQUE DE POITIERS / MAITRE, CURE
Sur le côté opposé :
1826 / APPARITION D'UNE CROIX / A MIGNE / LEON XII, PAPE / J.-B. DE BOUILLE, EVEQUE / BOUIN DE BEAUPRE, CURE
A droite :
351 / APPARITION D'UNE CROIX / A JERUSALEM / S. JULES Ier, PAPE / S. CYRILLE, EVEQUE / DE JERUSALEM
En enfin, à gauche :
569 / RECEPTION / DE LA VRAIE CROIX / ENVOYEE D'ORIENT / A SAINTE RADEGONDE / S. FORTUNAT, PRETRE / DE POITIERS.



logos CAP
consulter au centre régional de documentation du patrimoine de Poitou-Charentes