Vous ętes ici : Région Poitou-Charentes > Inventaire général du patrimoine culturel de la Région Poitou-Charentes   > L'agglomération de Poitiers > Dossiers et illustrations
L'inventaire du patrimoine culturel de la Région Poitou-Charentes

L'agglomération de Poitiers :
les 3 262 éléments du patrimoine étudiés


Dossiers et illustrations : dossier documentaire

[ Autre recherche ]    [ Liste des réponses ]      |   Imprimer le dossier

Migné-Auxances / Nanteuil / 100 rue de Nanteuil
École de filles, actuellement maison

photographie du dossier documentaire, voir légende
Vue générale. © Région Poitou-Charentes - Communauté d’agglomération de Poitiers / G. Renaud, 2006.
Dossier documentaire réalisé à partir de l’enquête d’inventaire de 2007.

Historique

Cet édifice, ne figurant pas sur le cadastre de 1839, fut construit en 1885, comme le confirment les archives qui indiquent que les parcelles E4 36 et E5 1, propriétés respectives d'Auguste Baron et d'Amédée Rançon accueillent, à cette date, une école libre de filles. Les documents d'archives précisent que jusqu'en 1903, Nanteuil possède deux écoles de filles, une école privée et une école publique. L'édifice comprenait une chapelle qui servait de lieu de culte aux religieuses et occasionnellement pour les gens de Nanteuil jusqu'en 1937. Les religieuses de La Puye sont parties le 17 août 1903, après avoir dû fermer leur école de Nanteuil. Les locaux, restés à la disposition de la paroisse, sont achetés par l'évêque de Poitiers, Mgr Humbrecht, et son chauffeur, l'abbé Bridonneau qui y réside de 1912 à 1916. Ils sont ensuite laissés à la disposition de la paroisse de Migné qui les loue en 1920 à la famille Guillocheau, jusqu'à leur acquisition par des particuliers qui font ensuite supprimer la chapelle.

Description

Cet édifice, implanté en retrait par rapport à la voie, est desservi par une cour circonscrite par un mur de clôture. L'accès est matérialisé par une porte piétonne et un portail dont les piliers ont un couronnement mouluré. L'ensemble, de plan rectangulaire, réunit un logement et deux ailes symétriques. La façade principale, en gouttereau, est ordonnancée à trois travées et porte centrale. Les encadrements sont saillants. Le comble est percé d'une lucarne surmontée d'un clocheton. Les ailes symétriques, moins élevées, sont chacune percées de trois baies.

Documentation

● Archives

Archives municipales de Migné-Auxances : 1D1 à 1D8, Registres des délibérations du Conseil municipal (1839-1977).
Archives départementales de la Vienne : Série O, Biens communaux autres que les chemins.
Archives départementales de la Vienne : 4 P 1059-1069 (Plans parcellaires, 1838-1839) ; 4 P 2629 (Etats de sections des propriétés bâties et non bâties, 1839) ; 4 P 2630 (Tableau indicatif des propriétaires, des propriétés foncières et de leur contenance, 1839) ; 4 P 2631 et 4 P 2638 (Matrices des propriétés foncières, 1841-1914) ; 4 P 2639 (Matrices des propriétés bâties, 1882-1910).
Archives Evêché : dossier communal Migné.

● Annexe 1 :

Archives départementales de la Vienne : Série O, Biens communaux autres que les chemins.
- Lettre, du 23 avril 1881, du Maire au Préfet, joignant une pétition des habitants de la commune : "Les habitants qui ont signé sont presque tous de Migné. Les autres signatures obtenues sont de Nanteuil et Chardonchamp. Or Nanteuil a une école de filles tenue par les soeurs et sous la direction de celles qui dirigent l'école de Migné. Nanteuil et Chardonchamp se joignant, je ne vois pas bien l'intérêt de ces signataires, à ce que l'école soit maintenue à Migné au lieu d'être placée 220 mètres plus loin".
- Lettre de l'Inspecteur primaire à l'Inspecteur d'académie, datée du 20 août 1882 : "De plus, une école mixte va être incessamment créée à Nanteuil, village assez éloigné du bourg (...)".

Archives municipales de Migné-Auxances : 1D3, Registre des délibérations du Conseil municipal (1886-1906).
Séance du 10 août 1902 : Avis favorable donné à la demande de l'association des Filles de la Croix, dites soeurs de Saint-André, ayant son siège social à la Puye (Vienne) d'un établissement d'instruction primaire à Nanteuil.

A. Evêché.
Bail, daté du 24 décembre 1919. M. le curé Rabette loue pour six années à M. A. Guillocheau, une maison d'habitation à Nanteuil dans laquelle il y a une chapelle et une sacristie que M. le curé se réserve pour dire la messe et réunions religieuses. Les bâtiments de chaque côté de la maison d'habitation : M. Guillocheau pourra s'en servir comme bâtiment agricole.



logos CAP
consulter au centre régional de documentation du patrimoine de Poitou-Charentes