Vous êtes ici : Région Poitou-Charentes > Inventaire général du patrimoine culturel de la Région Poitou-Charentes   > L'agglomération de Poitiers > Dossiers et illustrations
L'inventaire du patrimoine culturel de la Région Poitou-Charentes

L'agglomération de Poitiers :
les 3 262 éléments du patrimoine étudiés


Dossiers et illustrations : dossier documentaire

[ Autre recherche ]    [ Liste des réponses ]      |   Imprimer le dossier

Migné-Auxances / les Moulin-Neuf ; Vallées le ; Chaussac ; Pontreau
Hameaux de Moulin-Neuf, de Chaussac et du Pontreau

photographie du dossier documentaire, voir légende
Vue générale de la vallée. © Région Poitou-Charentes - Communauté d’agglomération de Poitiers / G. Renaud, 2007.
Dossier documentaire réalisé à partir de l’enquête d’inventaire de 2007.

Historique

A proximité du hameau de Moulin-Neuf se trouve une nécropole médiévale. Une dizaine de sarcophages a été mise à jour au cours de labours. Il s'agit d'auges en trapèze recouvertes par un couvercle tantôt plat tantôt en légère batière.
Le développement de ces lieux-dits résulte de l'implantation de moulins au bord de l'Auxance. L'existence du moulin de Chaussac par exemple est attestée dès le 14e siècle sous le nom de "Chausse sac". Il dépendait de l'abbaye de Montierneuf de Poitiers. En 1839, date du premier cadastre, et en 1861, selon un plan, le moulin appartenait à la famille Orillard. D'après les archives cadastrales, en 1885, le moulin, appartenant à la famille Proust (aussi propriétaire du moulin Bertault et du Moulin-Neuf), a été converti en maison. Celle-ci a été récemment remaniée. Outre les moulins, quelques points de passage à gué ou par pont ont pu encourager l'implantation de l'habitat. C'est le cas probablement autour du "pont rgalis" mentionné en 1281, plus tard appelé le Pontreau.
La forte déclivité du terrain a limité l'expansion de ces écarts. Dans les archives cadastrales, certaines parcelles situées au Pontreau (E14 23 à 25) sont mentionnées comme " incultes ou cave".

Description

Situés à l'est de la commune, à la limite communale avec Chasseneuil-du-Poitou, ces écarts se sont implantés au bord de l'Auxance, au pied du coteau. La configuration du terrain, assez particulière, explique l'alignement de ces écarts le long de la route et la densité du bâti. Pour pallier cet inconvénient, la falaise a été largement exploitée puisque la plupart des habitations disposent de caves souterraines aménagées. Moulin-Neuf présente un tissu moins dense, qui s'est vraisemblablement développé grâce à l'activité du moulin.

Documentation

● Archives

Archives départementales de la Vienne : 1H 2/62. 1440 : arrentement par l'abbaye de Montierneuf du moulin de "Chaussesac" ; 1777, 12 juillet : aveu rendu à l'abbaye de Montierneuf par Léger Maulet, meunier au moulin de Chaussac, et autres, pour ledit moulin de Chaussac consistant en deux roues, avec un appartement pour le meunier composé de deux chambres à feu, deux greniers, un cuvier, une grange, un cellier, une écurie, un toit ou petit cellier, un jardin et autres commodités.
Archives départementales de la Vienne : 4 P 1059-1069 (Plans parcellaires, 1838-1839) ; 4 P 2629 (Etats de sections des propriétés bâties et non bâties, 1839) ; 4 P 2630 (Tableau indicatif des propriétaires, des propriétés foncières et de leur contenance, 1839) ; 4 P 2631 et 4 P 2638 (Matrices des propriétés foncières, 1841-1914) ; 4 P 2639 (Matrices des propriétés bâties, 1882-1910).
Archives départementales de la Vienne : Série S, Travaux publics et transports. Routes, rivières, canaux, chemins de fer, moulins et usines, énergie, électrification. Archives départementales de la Vienne : 7 S 5 ; 7 S 6 ; 7 S 7 : 7 S 90.

● Bibliographie

Rédet Louis. Dictionnaire topographique du département de la Vienne. Paris : Imprimerie Nationale, 1881. P. 106

● Annexe 1 :

Archives départementales de la Vienne : Série 7 S 5.
- Moulin de Chaussac : Visite de l'ingénieur en date du 12 février 1847.
- Procès-verbal de récolement, moulin de Chaussac appartenant au sieur Orillard, datant du 12 février 1851.
- Rapport de l'ingénieur, daté du 26 février 1854.
- Procès-verbal de récolement, moulin de Chaussac appartenant au sieur Orillard Fabien, datant du 10 juillet 1855.

● Annexe 2 :

Association Migné-Auxances Mémoires et Commune de Migné-Auxances. Migné-Auxances d'hier à aujourd'hui. 1999, p. 79 :
"Appelé autrefois Chaussessac, ce moulin « est situé en contrebas de la route de Nanteuil à Grand Pont et dominé, d'un côté, par les terriers abrupts de Jaunay et de l'autre, par le domaine de Malaguet. Ce moulin est évoqué dès le début du 14e siècle comme dépendant de l'office de sacristain de l'abbaye de Montierneuf de Poitiers. Pendant tout le 17e siècle, il appartient en indivis à Jean de Razes, seigneur de Mauzay, et à ses héritiers, ainsi qu'à François de Razes, seigneur de Verneuil et d'Auxances. Ils en sont dessaisis pour non paiement de la rente qu'ils doivent au sacristain de Montierneuf. Durant cette période, le moulin est réduit à un tel état de délabrement que Louis Surrault, le meunier, ne peut plus moudre son grain et menace de résilier son bail si les propriétaires ne font pas faire les réparations nécessaires qui leur incombent. Comme la plupart des autres moulins, il possède four, chènevières et droit de pêche. Il s'arrêtera de fonctionner, semble t-il, dans la première moitié du 20e siècle. Depuis, les bâtiments ont été reconvertis en maison d'habitation".



logos CAP
consulter au centre régional de documentation du patrimoine de Poitou-Charentes