Vous êtes ici : Région Poitou-Charentes > Inventaire général du patrimoine culturel de la Région Poitou-Charentes   > L'agglomération de Poitiers > Dossiers et illustrations
L'inventaire du patrimoine culturel de la Région Poitou-Charentes

L'agglomération de Poitiers :
les 3 262 éléments du patrimoine étudiés


Dossiers et illustrations : dossier documentaire

[ Autre recherche ]    [ Liste des réponses ]      |   Imprimer le dossier

Chasseneuil-du-Poitou / le bourg / 4 rue du Maraudeau
École de filles

photographie du dossier documentaire, voir légende
Mur de clôture et portail. © Région Poitou-Charentes - Communauté d’agglomération de Poitiers / G. Renaud, 2007.
Dossier documentaire réalisé à partir de l’enquête d’inventaire de 2007.

Historique

En 1841, la commune décide d'établir une première école de filles en achetant la maison de feu Hilaire Robin dans le bourg. En 1877, le Conseil décide de construire une nouvelle école de filles et de faire l'acquisition d'une parcelle et d'un bâtiment appartenant au domaine de Guignefolle. La construction du nouvel édifice est confiée à l'agent voyer Delecroix. Durant la guerre de 1914 à 1918, une partie du bâtiment est occupée par un centre de convalescence pour militaires. En 1936, les couvertures sont refaites sur un projet de l'architecte André Ursault, par les frères Bigot, entrepreneurs, en ardoise d'Angers, avec des lucarnes. Aujourd'hui, l'ensemble a été transformé en logements sociaux (résidence OPAC).

Description

Cet édifice, implanté en retrait par rapport à la voie, est desservi par une cour antérieure, enclose. L'accès est matérialisé par un portail monumental constitué de piliers couronnés. Les préaux sont établis en alignement sur la rue. L'ensemble, de plan rectangulaire, réunit un bâtiment principal et deux ailes symétriques en rez-de-chaussée. La façade principale en gouttereau, couronnée par une corniche, est ordonnancée à trois travées et porte centrale. Les encadrements sont saillants. Les baies de l'étage disposent d'appuis saillants formant un bandeau sur toute la façade. Le comble est percé de lucarnes surmontées d'un fronton mouluré.

Documentation

● Archives

Archives municipales de Chasseneuil-du-Poitou : Registres des délibérations du Conseil municipal. Séances des 17 octobre 1869 et 5 novembre 1876
Archives départementales de la Vienne Série O Chasseneuil. Biens communaux autres que les chemins.

● Annexe 1 :

Archives départementales de la Vienne : Série O. Biens communaux autres que les chemins.
- Devis estimatif, établi le 1er juillet 1877, par l'agent voyer Delecroix, des ouvrages à exécuter pour construire une salle d'asile et une école de filles au chef lieu de Chasseneuil.
- Achat par la commune, daté du 26 mai 1878, étude de Me Landret, notaire à Jaulnais, d'une maison servant d'école de filles et de salle d'asile ayant son entrée par une porte cochère, composée de plusieurs chambres basses et hautes, greniers, cellier, cuvier, cave, grange, écurie, hangar, emplacement de buanderie, four, deux cours, puits, deux toits, jardin et autres servitudes et dépendances.
- Décompte des ouvrages, daté du 21 décembre 1878.
- 2 février 1936, le conseil demande l'établissement d'un devis pour la réfection des couvertures de la mairie et de l'école de filles.
- 13 mars 1935, devis estimatif par l'architecte.
- Juin 1936, descriptif des travaux par l'architecte : ensemble des couvertures y compris les lucarnes, en ardoise d'Angers.
- Travaux adjugés au frères Bigot le 14 juin 1936.

● Annexe 2 :

Extraits des registres de délibérations du conseil municipal de Chasseneuil concernant l'école de filles, Archives municipales de Chasseneuil :
- 17 octobre 1869 : le conseil examine les plans d'un projet de reconstruction de l'école de filles et de la salle d'asile, urgente. L'instituteur communal, Auguste Bureau a établi ces plans, avec cours séparées et logements de directrices séparés. Adopté, à financer par la vente du communal de Vert. Mais il en est encore question le 20 juin 1875.
- 5 novembre 1876 : la reconstruction de l'école de filles et de la salle d'asile est urgente, les bâtiments actuels sont délabrés. Mlle de Gennes donne un terrain situé au sud du bourg. Les travaux sont adjugés le 22 juillet 1877.



logos CAP
consulter au centre régional de documentation du patrimoine de Poitou-Charentes