Vous ętes ici : Région Poitou-Charentes > Inventaire général du patrimoine culturel de la Région Poitou-Charentes   > L'agglomération de Poitiers > Dossiers et illustrations
L'inventaire du patrimoine culturel de la Région Poitou-Charentes

L'agglomération de Poitiers :
les 3 262 éléments du patrimoine étudiés


Dossiers et illustrations : dossier documentaire

[ Autre recherche ]    [ Liste des réponses ]      |   Imprimer le dossier

Chasseneuil-du-Poitou / le bourg / rue de l' Eglise
Presbytère, actuellement bibliothèque

photographie du dossier documentaire, voir légende
Vue générale depuis le sud-est. © Région Poitou-Charentes - Communauté d’agglomération de Poitiers / G. Renaud, 2007.
Dossier documentaire réalisé à partir de l’enquête d’inventaire de 2007.

Historique

La cure de Chasseneuil dépendait sous l'Ancien Régime de l'évêque de Poitiers. Le presbytère se trouvait à l'emplacement de l'actuelle bibliothèque. La "maison presbytéralle", sa grange et son four apparaîssent sur un plan de Chasseneuil établi vers 1600. Deux déclarations rendues à l'évêque par le curé de Chasseneuil en 1635 et 1708, indiquent que la "maison de la cure" comprend, outre le logis, une grange, une étable, une écurie, un cuvier, et un jardin. Un mur sépare alors la cure du domaine appelé "la Grande dîme", situé au nord-ouest et appartenant au Grand Prieur d'Aquitaine. Le presbytère, qui sert un temps de "maison commune", apparaît sur le plan cadastral de 1810. Il comprend alors deux corps de bâtiment : l'un vers le nord, perpendiculaire à la rue de la Poste, et un autre établi en bordure de la rue de l'Eglise et formant des décrochements. Ce dernier bâtiment a aujourd'hui disparu. Le 5 septembre 1863, le Conseil municipal approuve les plans et devis de reconstruction du presbytère dressés par M. Delecroix, agent voyer cantonal. L'ensemble était enclos : le mur de clôture et le portail ont été détruits pour aménager une place publique ouverte. En 2000, l'édifice a été réaménagé pour recevoir des salles de réunion et le logement du curé, tandis que des constructions ont été ajoutées par le cabinet d'architecture Lalande, afin d'y établir une médiathèque.

Description

Cet édifice, implanté en retrait par rapport à la voie, dispose d'une cour antérieure, ouverte. L'ensemble réunit l'ancien presbytère, auquel est accolé en équerre un bâtiment récent. La façade du bâtiment principal, en gouttereau, est à trois travées. Le comble est percé par des oculi. L'extension est à peine moins haute et présente également une façade à travées.

Documentation

● Archives

Archives départementales de la Vienne E dépôt dépot 54/1. 1787-1825 : registres des délibérations du conseil municipal de Chassseneuil.
Archives départementales de la Vienne 9G 18. 1455-1650 : legs, baillettes et contentieux concernant la cure de Chasseneuil.
Archives départementales de la Vienne 9G 19. 1651-1787 : papiers relatifs à la cure de Chasseneuil.
Archives départementales de la Vienne Série O Chasseneuil. Biens communaux autres que les chemins.
Archives municipales de Chasseneuil-du-Poitou. Registres des délibérations du Conseil municipal.

● Annexe 1 :

Extraits des registres de délibérations du conseil municipal de Chasseneuil, relatifs au presbytère :
- 16 mars 1788 : première assemblée de l'administration municipale dans la maison presbytérale.
- 18 mai 1824 : le presbytère a abrité la maison commune dès la création de l'administration municipale).
- 8 août 1833 : le Conseil vote une somme pour louer un local d'école provisoire et nomme une commission chargée de visiter une grange dépendant du presbytère pour voir si on pourrait la transformer en école, logement d'instituteur et mairie.
- 1er novembre 1833 : le devis des travaux est présenté, pour un total de 3839 francs ; un secours est demandé au préfet.
- 12 janvier 1834 : le conseil décide d'indemniser le curé pour la grange sur laquelle sera construite l'école-mairie, sans toutefois suivre toutes les prétentions de la fabrique ; le Conseil rappelle toutes les dépenses réalisées ces dernières années pour l'église et pour la remise à neuf du presbytère.
-16 octobre 1834 : le conseil souhaite distraire des dépendances du presbytère une grange pour construire sur son emplacement une maison d'école et le logement de l'instituteur.
- 7 février 1841 : le nouveau curé, l'abbé Dubois, a trouvé le presbytère, presque en face de l'église, en très mauvais état et propose d'en bâtir un neuf dans l'ancien cimetière interdit depuis un an. Ce projet est rejeté et un devis des réparations à l'ancien presbytère sera établi.
- 14 février 1841 : rapport de l'architecte Prinçay, de Poitiers au sujet des travaux à réaliser. Le conseil adopte le plan mais rejette le devis qui est trop élevé et demande à l'entrepreneur et voyer Robin, demeurant à Chasseneuil de réaliser les travaux pour un montant de 2500 fr.
- 7 novembre 1841 : pour financer les travaux, le Conseil propose de vendre une grange, distraite du presbytère par ordonnance royale du 16 octobre 1834 pour y construire une maison d'école et une mairie, la commune ayant acheté un autre local pour cette destination.
- 6 février 1842 : les travaux du presbytère sont susceptibles d'être acceptés.
- 5 septembre 1863 : le conseil approuve les plans et devis de reconstruction du presbytère dressés par M. Delecroix, agent voyer cantonal.
- 9 septembre 1867 : les toitures du presbytère sont en mauvais état, des travaux de réparation vont être entrepris.
- 17 décembre 1869 : le préfet accorde un secours pour les réparations au presbytère.
- Mars 1913 : location de l'ancien presbytère.
- 1er avril 1932 : bail du presbytère.



logos CAP
consulter au centre régional de documentation du patrimoine de Poitou-Charentes