Vous êtes ici : Région Poitou-Charentes > Inventaire général du patrimoine culturel de la Région Poitou-Charentes   > L'agglomération de Poitiers > Dossiers et illustrations
L'inventaire du patrimoine culturel de la Région Poitou-Charentes

L'agglomération de Poitiers :
les 3 262 éléments du patrimoine étudiés


Dossiers et illustrations : dossier documentaire

[ Autre recherche ]    [ Liste des réponses ]      |   Imprimer le dossier

Chasseneuil-du-Poitou / le Petit-Vert / rue de Vert
Ferme

photographie du dossier documentaire, voir légende
Façade de l’actuel logement principal. © Région Poitou-Charentes - Communauté d’agglomération de Poitiers / G. Renaud, 2007.
Dossier documentaire réalisé à partir de l’enquête d’inventaire de 2007.

Historique

Le Petit-Vert est cité en 1619 dans un arpentement. Le document concerne des biens appelés "le tènement de la chapelle des Herbiers autrement le Petit Vère, dont une pièce de terre sur laquelle sont bâties et construites plusieurs maisons et autres bâtiments appelé le village du Petit Veré, tenant d'une part aux communaux, d'autre au chemin allant du bourg au port de Veré". Un ensemble, comprenant trois maisons et un bâtiment, et appartenant à différents propriétaires, figure sur le plan cadastral de 1810. Les corps de bâtiment correspondant à la partie nord-est de l'édifice actuel, qui datent en partie de l'Ancien Régime, s'articulaient alors autour d'une cour. Les bâtiments sud n'existaient pas. Des éléments actuels datent encore de l'Ancien Régime. Selon les matrices cadastrales, la parcelle 3, qui correspond au premier logement, reçoit une nouvelle construction en 1820, Jean Diot, curé, étant propriétaire. La parcelle 2 accueille une construction nouvelle en 1865 et subit une démolition en 1878. Le logis principal actuel, au nord-ouest, date, selon des sources orales, des années 1880. Il s'agissait d'un grand domaine comprenant 5 hectares de vignes qui peu à peu ont disparu, les dernières dans les années 1960, époque à laquelle la production était vendue à la coopérative de Neuville. A la fin du 19e siècle, l'édifice rassemblait une laiterie, un atelier, un chai avec pressoir, un four, une buanderie, une porcherie et plusieurs logements, car il y avait une métairie. Le portail porte les initiales LB, de la famille Barthélémy. Le séchoir date des années 1920.

Description

Cet édifice, implanté en retrait par rapport à la voie, est accessible par un chemin privatif. L'accès au logement principal est matérialisé par un portail monumental à piliers à bossages et couronnement mouluré. La façade, en gouttereau, est ordonnancée à trois travées et porte centrale. Les baies disposent d'appuis moulurés, les encadrements sont saillants. Le comble est percé d'une lucarne à fronton et ailerons. A l'arrière sont implantés les plus anciens bâtiments de la ferme : un logement couvert en tuile mécanique et des dépendances couvertes en tuile creuse (atelier, vaste grange et chai) s'articulant autour d'une cour centrale. Une métairie, comprenant deux logements, a été établie au sud ; elle est entourée d'un mur de clôture. Un des logements est en rez-de-chaussée plus un comble, l'autre a un étage carré. Les bâtiments sont couverts en ardoise. Le pignon du séchoir est orné de lambrequins en zinc.

Précisions sur le décor

Lucarne à ailerons à volutes.

Documentation

● Archives

Archives départementales de la Vienne E3 /6. 1619, 6 août : arpentement des biens appelés le tènement de la chapelle des Herbiers autrement appelé le Petit Veré.
Archives départementales de la Vienne 4P 2067 à 2073, 3793 à 3798. [19e siècle, après 1810] : plans cadastraux et matrices des propriétés bâties et non bâties de la commnue de Chasseneuil-du-Poitou.



logos CAP
consulter au centre régional de documentation du patrimoine de Poitou-Charentes