Vous êtes ici : Région Poitou-Charentes > Inventaire général du patrimoine culturel de la Région Poitou-Charentes   > L'agglomération de Poitiers > Dossiers et illustrations
L'inventaire du patrimoine culturel de la Région Poitou-Charentes

L'agglomération de Poitiers :
les 3 262 éléments du patrimoine étudiés


Dossiers et illustrations : dossier documentaire

[ Autre recherche ]    [ Liste des réponses ]      |   Imprimer le dossier

Biard / Aéroport
Aéroport de Poitiers-Biard

photographie du dossier documentaire, voir légende
Aérogare et tour de contrôle. © Région Poitou-Charentes - Communauté d’agglomération de Poitiers / G. Renaud, 2005.
Dossier documentaire réalisé à partir de l’enquête d’inventaire de 2005.

Historique

L'aéroport est en partie installé sur un terrain occupé jadis par un champ de courses, comme l'indique le plan cadastral de 1831, qui a ensuite été transféré un peu plus au nord sur la commune de Vouneuil-sous-Biard. Cet espace était devenu un terrain de secours en 1920, puis en 1924 s'y installe un aéroclub civil, d'une superficie de 400 sur 500 m. En 1925, les architectes Lucien et Maurice Martineau présentent un projet de hangar en béton et, en 1935, les mêmes architectes proposent un projet de gare aérienne qui ne sera pas réalisé.
Après la guerre de 1939-1945, le terrain est étendu avec deux pistes en herbe et, entre 1950 et 1953, est bâti l'actuel bâtiment de l'aéroclub. En 1958, la Chambre de Commerce est autorisée à développer un aéroport et la Postale de nuit est installée. En 1962, construction d'une piste en dur de 1800 m et en 1966, sur le site devenu aéroport, d'une aérogare (bâtiment circulaire ou rotonde), sous la direction de Lucien et Maurice Martineau. En 1968, les premières lignes régulières sont créées, la piste en dur est allongée à 2350 m., ce qui provoque, au sud-ouest, le détournement vers le sud de la route D. 6, de Poitiers à Lavausseau et Parthenay qui passe dorénavant dans le bourg de Biard. Dans les années 1970, le tracé de l'autoroute, qui longe le site à l'ouest, entraîne la disparition de la piste sud-est nord-ouest. En août 1971, un décret classe ce terrain comme aérodrome international. Aussitôt, l'extension est envisagée et, en 1979, un bâtiment rectangulaire (aérogare internationale) est ajouté au nord-est du bâtiment circulaire (aérogare nationale). En 1978, un hangar pour avions de 540 m2 est construit, ainsi que le centre de tri postal à l'est. A partir de 1997, de nouveaux travaux d'extension de l'aérogare sont exécutés en deux tranches. L'aérogare internationale est agrandie et la rotonde transformée en bureaux et salle de réunions. L'inauguration a lieu le 11 mars 2002. La deuxième tranche concerne l'extension du restaurant (à l'étage de la rotonde), une liaison par un ascenseur entre les deux bâtiments, l'extension du parking et la création d'un rond-point sur la R.N. 10.

Description

Aérodrome civil de catégorie C. Aéroport à 3 pistes, l'une de 2 350 m (sur 45 de large), l'autre de 700 m et la troisième de 1200 m. Aérogare d'une surface de 1 400 m² permettant de recevoir 100 000 passagers par an (65 000 en 2001). Hangars aéronefs de 2 000 m².

Documentation

● Archives

Archives départementales de la Vienne : Séries 4 J 363 et 4 J 126 (Biard, aéroclub du Poitou).
Archives départementales de la Vienne : Série O Biard, divers (Etude pour le développement de l'aéroport de Poitiers-Biard).
Archives départementales de la Vienne : Série 6 S 1, aérodrome de Poitiers-Biard (expropriation en vue de l'établissement d'un aérodrome, régime de protection, délimitation du terrain, établissement des servitudes dans l'intérêt de la navigation aérienne, construction d'un pavillon de jardin avec atelier, modification d'un arrêté de concession de terrain domanial pour l'installation de dépôts de combustibles, demande de subvention de l'aéro-club du Poitou pour la construction d'une gare aérienne [plans] 1920-1939).

● Bibliographie

Dictionnaire des communes et pays de la Vienne des origines à nos jours : histoire, patrimoine, économie / dir. Dominique Guillemet. La Crèche : Geste éditions, 2003. P. 95
Launay, Yann. Les frères Martineau, les immeubles privés entre les deux guerres à Poitiers. Université de Poitiers, UFR Sciences humaines et Arts, mémoire de Master 1, sous la direction de Nabila Oulebsir, septembre 2005. P. 54
Nuer, Bernard. L'aéroport de Poitiers-Biard. Etude universitaire, 1983. P. 1-53

● Annexe 1 :

Projets des architectes Maurice et Lucien Martineau
- 27 mai 1925, Le terrain de secours, classification actuelle de l´aérodrome de Poitiers-Biard, ne comporte qu´un bâtiment comprenant un bureau, un atelier et un logement pour le gardien. La station aérienne comprend 1 ou 2 hangars pour l´abri des avions, 1 hangar atelier, 1 bâtiment de direction où sont concentrés tous les services de la station et où le chef de la station est logé, 1 poste de T.S.F., la cave à artifices, 1 logement pour le portier. Jusqu´ici des hangars métalliques américains ont été utilisés pour l´abri des avions. Ils sont de deux types. Le grand modèle de 33 m d´ouverture, 30 m de profondeur et 8,50 m sous entrait pour abriter les avions de transport actuels. Le petit modèle de 20 m d´ouverture, 30 m de profondeur et 4,50 m sous entrait convient parfaitement à l´abri des appareils d´entraînement appartenant aux aéro-club, aux écoles et aux particuliers. Projet de nouveau hangar
- 12 septembre 1925, projet de construction d´une station aérienne avec bâtiment d´angle et hangars dans le prolongement de chaque côté.
- 3 juin 1926, Projet de hangar sur le terrain de la Chauvinerie.
- 24 juin 1926, Gare aérienne de Poitiers-Biard, devis estimatif des travaux de construction d´un hangar d´aviation : fondations en béton armé, armature en béton armé et tôle ondulée (4 J 363).
- 1er juin 1935, Devis estimatif : maçonneries de moellons du pays en élévation, maçonnerie des refends en parpaing de ciment ; salle du 1er étage à ossature de béton armé (4 J 126).

● Annexe 2 :

Etude pour le développement de l'aéroport de Poitiers-Biard. Ss date [1971]. Au 30 novembre 1971, 13 358 passagers avaient fréquenté l'aéroport et 8453 en 1970, soit une augmentation de 58 %. L'aérogare actuelle ne correspond plus à un trafic important et son confort est insuffisant. Le groupe préconise donc l'aménagement de deux ailes de part et d'autre de l'aérogare actuelle. Calendrier : 1972, bâtiment de l'aviation générale, équipement matériel aéroportuaire ; 1973, aire de stationnement, finition du revêtement anti-kérozène ; 1974 1ère aile ; 1975, 2ème aile (Archives départementales de la Vienne : O Biard, divers).

● Annexe 3 :

Une fenêtre sur Biard. Bulletin municipal. Décembre 1985, p. 11-12.

Historique de son implantation
Fondé en 1924 par l'Aéroclub du Poitou, sous l'impulsion de M. Ségeron entouré d'une équipe d'anciens pilotes de la guerre 1914-1918. Il avait une superficie de 400 x 500 m. Après la guerre de 1940-45, il a été étendu pour les besoins des transports aériens avec deux pistes en herbe. En 1958, arrivée de la Postale de nuit. En 1962, réalisation d'une piste en dur de 1800 m, deux pistes en herbe, une bande pour les planeurs. En 1966, la piste en dur est allongée à 2350 m. La superficie actuelle est de 200 hectares.

Appartenance de l'aérodrome et services implantés
Aérodrome d'Etat, concédé à la Chambre de Commerce de Poitiers en 1970, pour la gestion commerciale et le paiement des travaux.
Services implantés : la Chambre de Commerce de Poitiers, un service d'essence et de kérosène, un restaurant ; la navigation aérienne ; les bases aériennes ; la station météorologique ; un bureau d'Air France ; l'Aéroclub du Poitou ; un bureau Air Poitou-Charentes, avions taxis ; un bureau Touraine Air Transports, pour les lignes régulières.

Infrastructure au sol : Piste en dur de 2350 m pouvant recevoir des caravelles ; tous les appareils permettant l'atterrissage sans visibilité ; un V.O.R., appareil servant de repère de route aérienne ; la tour de contrôle, avec deux longueurs d'onde, permettant de donner tous les renseignements aux avions en vol, pour l'atterrisage, le décollage et l'étagement des avions ; un bureau d'information aéronautique ; un service incendie ; tous les appareils météorologiques nécessaires à la préparation des renseignements à fournir.



logos CAP
consulter au centre régional de documentation du patrimoine de Poitou-Charentes