Vous ętes ici : Région Poitou-Charentes > Inventaire général du patrimoine culturel de la Région Poitou-Charentes   > L'agglomération de Poitiers > Dossiers et illustrations
L'inventaire du patrimoine culturel de la Région Poitou-Charentes

L'agglomération de Poitiers :
les 3 262 éléments du patrimoine étudiés


Dossiers et illustrations : dossier documentaire

[ Autre recherche ]    [ Liste des réponses ]      |   Imprimer le dossier

Vouneuil-sous-Biard / le bourg / 1 place de Moretta
Mairie, ancienne ferme de la Marchande

photographie du dossier documentaire, voir légende
Façade sud. © Région Poitou-Charentes - Communauté d’agglomération de Poitiers / C. Bunoz, 2005.
Dossier documentaire réalisé à partir de l’enquête d’inventaire de 2005.

Historique

La maison et la métairie de la Marchande sont citées le 15 février 1760 comme dépendances de la seigneurie de Vouneuil appartenant aux religieux bénédictins de l'abbaye royale de Saint-Cyprien. Le plan cadastral de 1831 représente un ensemble de bâtiments disposés de part et d'autre d'un espace central. L'un des bâtiments est situé en bordure de voie. D'après les matrices cadastrales, une maison appartenant à M. Marchez de la Martinière est agrandie en 1882. En 1883-1884, cette dépendance du domaine de la Roche est habitée par la famille Fraudeau (sept personnes). Vers 1975, la mairie, auparavant située contre l'école Léaud, s'installe dans les bâtiments et une agence bancaire vient partager les locaux. En 1990, l'exiguité et la vétusté du bâtiment ont motivé le projet de construction d'une nouvelle mairie sur le même emplacement. Suite à un coucours d'architectes, trois projets sont retenus : ceux des cabinets Millet-Bray, Deshoulières-Jeanneau, et Chambon-Servais. Le choix final est porté sur le projet du cabinet Millet-Bray. Deux paysagistes participent aux travaux qui comprennent également l'aménagement de la place et des abords. La première pierre est posée le 20 juin 1992 et les travaux sont achevés en 1993.

Description

La mairie est implantée perpendiculairement à l'avenue Camille-Hablizig et ouvre sur une place délimitée par des commerces sur deux autres côtés. La place, dallée de plaques de béton avec des bandes en pierre naturelle, est agrémentée de massifs de fleurs et d'arbres. L'agencement du bâtiment sur la place ménage une perspective avantageuse. La mairie se caractérise par la conjugaison harmonieuse de modules rectilignes et de lignes courbes. La distribution intérieure du bâtiment sur trois niveaux est perceptible par les grandes baies et les hublots ceinturés d'aluminium qui ajourent les façades. La façade antérieure, au sud, possède un large corps central rythmé par des colonnes. De part et d'autre, plusieurs modules quadrangulaires sont imbriqués, formant des décrochements. La façade postérieure nord courbe est animée par une succession de colonnes et un bandeau médian ceinturant la structure. Un pan de mur formant un repli intérieur permet l'accès des véhicules au garage situé à l'étage de soubassement. Ce niveau comprend également des locaux affectés au personnel et aux archives, ainsi que des magasins. Du parvis de la mairie, on accède au rez-de-chaussée par un emmarchement ou une rampe d'accès. La porte centrale s'ouvre sur un vestibule desservant le hall d'accueil, la salle des séances du Conseil municipal, la salle multimédia et des bureaux. Un ascenseur et deux escaliers mènent au premier étage qui comprend des bureaux et des salles de réunion.

Inscriptions

Façade antérieure : "Mairie".

Documentation

● Archives

Archives départementales de la Vienne , série H. : 15 février 1760, état des domaines et terres dépendant de la seigneurie de Vouneuil appartenant aux religieux bénédictins de l'abbaye royale de Saint-Cyprien.
Archives départementales de la Vienne : 4 P (matrices cadastrales).

● Bibliographie

Barillot ; Mantrant. Nomenclature des localités du département de la Vienne. Poitiers, 1883-1884. P. 62



logos CAP
consulter au centre régional de documentation du patrimoine de Poitou-Charentes