Vous êtes ici : Région Poitou-Charentes > Inventaire général du patrimoine culturel de la Région Poitou-Charentes   > L'agglomération de Poitiers > Dossiers et illustrations
L'inventaire du patrimoine culturel de la Région Poitou-Charentes

L'agglomération de Poitiers :
les 3 262 éléments du patrimoine étudiés


Dossiers et illustrations : dossier documentaire

[ Autre recherche ]    [ Liste des réponses ]      |   Imprimer le dossier

Vouneuil-sous-Biard / Pouzioux-la-Jarrie / allée de Sigallerie
Cimetière du nord de la commune

photographie du dossier documentaire, voir légende
Vue de l'angle nord-ouest depuis l'allée est-ouest. © Région Poitou-Charentes - Communauté d’agglomération de Poitiers / G. Renaud, 2005.
Dossier documentaire réalisé à partir de l’enquête d’inventaire de 2005.

Historique

En 1874, Saint-Joseph de la Jarrie devient paroisse. Durant l'année 1877, un terrain est recherché en vue d'y établir un cimetière attaché à la nouvelle paroisse. Le 25 février 1877, le Conseil municipal révise le règlement du cimetière du bourg et précise que celui-ci est valable également pour le cimetière qui pourra être créé à La Jarrie. Lors de la délibération du 18 novembre 1877, lecture est faite d'une pétition émanant des habitants de la Jarrie qui demandent la création d'un cimetière paroissial. Mademoiselle Anne Jolly projette de faire don à la commune d'un terrain à cet effet. Toutefois, cette proposition est rejetée par le Conseil municipal, la commune disposant déjà d'un cimetière suffisant. Un acte notarié de donation d'un terrain pour servir de cimetière à la Jarrie est visé le 10 décembre 1877 par Anne Jolly. Le 24 février 1878, le Conseil accepte finalement la donation. Le cimetière est créé l'année suivante et sa bénédiction est célébrée en avril 1880 par l'abbé Firmin Jamain. Le 19 février 1893, pour remercier Anne Jolly d'avoir fait don du terrain et d'avoir financé la clôture du cimetière, le Conseil municipal lui accorde une concession à perpétuité. En 1984, le Conseil municipal décide d'acquérir un terrain afin de réaliser l'extension du cimetière au sud. Les premières inhumations effectuées dans cette partie datent de 1997.

Description

Situé au nord de la commune, le cimetière est placé à l'angle de l'allée de la Sigallerie et de la rue Firmin-Petit. Il est constitué de deux parties. La partie ancienne au nord est entourée d'un mur en moellon avec un portail à piliers de pierre s'ouvrant sur l'allée de la Sigallerie côté est. La partie sud, c'est-à-dire l'extension, est clôturée également par un mur, celui-ci étant en moellon sur deux pans et en plaques de béton sur deux autres pans. Deux portails permettent d'accéder à cette partie : l'un à l'est à piliers de pierre, l'autre au sud donnant sur un chemin. Le mur sud fermant la partie nord a été interrompu au niveau de l'allée nord-sud afin de relier les deux parties. La partie nord comprend deux allées principales disposées perpendiculairement, séparant l'espace en secteurs inégaux. Une croix se trouve à leur intersection, entre deux sépultures de prêtres de la paroisse. Des cyprès et des résineux taillés bordent ces allées. Les allées secondaires sont orientées nord-sud et situées à intervalles réguliers. La plupart des tombes sont orientées vers l'est. Dans l'axe de l'allée est-ouest, à l'extrémité ouest, se trouve une chapelle funéraire. Une seconde chapelle funéraire est située dans la partie nord-est, à proximité de la croix. A l'exclusion des tombes en béton ou en marbre qui sont les plus récentes, quelques modèles peuvent être déterminés. La majorité des tombes présentent une stèle verticale, reposant ou non sur une dalle, avec une croix de pierre en amortissement (48 cas). Plusieurs stèles, reposant ou non sur une dalle, sont surmontées d'une croix en ferronnerie (23 cas). Certaines tombes sont constituées d'une stèle verticale sans amortissement (14 cas). Quelques tombes sont en forme de dalle reposant à chaque extrémité sur des montants en pierre (5 cas), la majorité d'entre elles ayant une croix gravée sur la dalle. Une seule stèle comporte une colonne tronquée en amortissement. La partie sud du cimetière, plus récente, comprend deux allées principales se croisant à un rond-point. Y sont plantés des cyprès, du buis et des arbustes taillés. Cette partie n'est occupée par des tombes que sur le côté nord. Celles-ci sont exclusivement en marbre. Au sud du rond-point se trouve un colombarium en marbre.

Précisions sur le décor

Croix centrale en ferronnerie surmontant les portails sud-est et nord-est.

Documentation

● Archives

Archives municipales de Registre des délibérations du Conseil municipal : séances du 6 juin 1875, 25 février 1877, du 18 novembre 1877, du 24 février 1878, du 19 février 1893.

● Bibliographie

[Rageau, Père]. Centenaire de la consécration de l'église de La Jarrie. 13 octobre 1878-27 mai 1979. P. 4



logos CAP
consulter au centre régional de documentation du patrimoine de Poitou-Charentes