Vous ętes ici : Région Poitou-Charentes > Inventaire général du patrimoine culturel de la Région Poitou-Charentes   > L'agglomération de Poitiers > Dossiers et illustrations
L'inventaire du patrimoine culturel de la Région Poitou-Charentes

L'agglomération de Poitiers :
les 3 262 éléments du patrimoine étudiés


Dossiers et illustrations : dossier documentaire

[ Autre recherche ]    [ Liste des réponses ]      |   Imprimer le dossier

Béruges / la Torchaise
Écart, hameau de la Torchaise

photographie du dossier documentaire, voir légende
Partie centrale du hameau depuis l'ouest. © Région Poitou-Charentes - Communauté d’agglomération de Poitiers / G. Renaud, 2006.
Dossier documentaire réalisé à partir de l’enquête d’inventaire de 2005.

Historique

Le toponyme la Torchaise a pris des formes diverses au cours de l'histoire du hameau, attesté dès le 13e siècle. Tout d'abord dépendance de l'abbaye de Saint-Cyprien, la Torchaera est mentionnée en 1250. Puis, en 1286, l'abbaye de Fontaine-le-Comte établit sa tutelle en ce lieu nommé successivement la Torcheyere, la Torcheere et la Torcherie. Au début du 15e siècle, mais peut-être dès la fin du 14e siècle, le hameau entre sous la dépendance de l'abbaye de Montierneuf ; ce fait est attesté en l'an 1413 sous la désignation de la Torchaize. Presque dans le même temps, dès 1414, la Torchaire dépend aussi de la seigneurie de Béruges. Au début du 16e siècle, en 1506, la Torchesse redevient une dépendance de l'abbaye de Fontaine-le-Comte. Dans le deuxième quart du 18e siècle, le toponyme est fixé dans sa forme actuelle. En 1830, date du plan cadastral, le pont sur le ruisseau de la Torchaise n'existait pas encore et la route le traversait par le gué de la Mulletière. Le hameau se compose aujourd'hui de quelques anciennes exploitations agricoles et anciens commerces, mais essentiellement de maisons dont les plus anciennes remontent au 17e ou au 18e siècle.

Description

Le hameau de la Torchaise s'organise en bordure d'une rue principale qui est la route départementale n° 3 reliant Poitiers à Sanxay. Cette route constitue une limite entre Béruges et Fontaine-le-Comte et le hameau se retrouve ainsi partiellement sur l'une et l'autre commune. Il est situé dans un vallon environné de bois et il est traversé en son milieu par le ruisseau de la Torchaise, qui prend sa source dans la fontaine des Essarts et se jette dans la Boivre près du moulin de Cruchet, contigu au bourg de Béruges. La majeure partie de l'habitat est situé en bordure de la route.

Documentation

● Bibliographie

Bizard, Etienne. Histoire d'un village du Poitou, Béruges. 1968. P. 59
Mantrant, Barillo. Nomenclature des localités du département de la Vienne, Nom des principaux habitants. Poitiers. 1883, 1884. p.38.
Redet, Louis. Dictionnaire topographique du département de la Vienne. Paris : J.-M. Williamson, 1989 (1e éd. : 1881). P. 411, 335



logos CAP
consulter au centre régional de documentation du patrimoine de Poitou-Charentes