Vous ętes ici : Région Poitou-Charentes > Inventaire général du patrimoine culturel de la Région Poitou-Charentes   > L'agglomération de Poitiers > Dossiers et illustrations
L'inventaire du patrimoine culturel de la Région Poitou-Charentes

L'agglomération de Poitiers :
les 3 262 éléments du patrimoine étudiés


Dossiers et illustrations : dossier documentaire

[ Autre recherche ]    [ Liste des réponses ]      |   Imprimer le dossier

Béruges / le bourg / 2 place de l' Eglise
Ancienne école de garçons

photographie du dossier documentaire, voir légende
Façade antérieure. © Région Poitou-Charentes - Communauté d’agglomération de Poitiers / G. Renaud, 2006.
Dossier documentaire réalisé à partir de l’enquête d’inventaire de 2006.

Historique

Les travaux de construction de l'école ont été adjugés en 1849. Des aménagements ont été réalisés dans les années 1860. Actuellement, cette école est désaffectée.

Description

Ancienne école de garçons placée en bordure de la voie. La façade se compose de quatre travées avec deux portes latérales.

Documentation

● Archives

Archives municipales de Béruges : Délibérations du Conseil municipal.

● Annexe 1 :

Délibérations du conseil municipal

15 juillet 1849 : procès-verbal d'adjudication de la construction de la maison d'école. L'entrepreneur René Suire, de Quincay, emporte le marché.

9 septembre 1860 : l'inspecteur des écoles primaires écrit au maire de Béruges pour lui demander d'envisager la construction d'une cuisine, d'une buanderie et d'une citerne dans l'école. Il précise que ce manque est dû au fait que lorsque l'école a été construite, on n'a pas suivi le plan approuvé par le ministère. Ces travaux sont nécessaires pour que l'instituteur puisse habiter au rez-de-chaussée et ainsi mieux surveiller les enfants pendant la récréation, plutôt que de devoir monter au premier étage pour prendre ses repas.

30 décembre 1863 : le projet d'aménagement d'une buanderie et d'une citerne à l'usage de l'instituteur est rejeté par le ministère.

17 décembre 1866 : le préfet informe le maire du rejet du projet de réparation de la maison d'école. En effet, le ministre de l'Instruction publique a estimé qu'il valait mieux donner une installation définitive et suffisante à l'école plutôt que de réparer l'ancienne.

13 septembre 1905 : lettre du préfet de la Vienne au maire de Béruges. Le projet d'échange de locaux entre les écoles de filles et de garçons, est motivé par l'insuffisance des locaux. Le volume de la classe est de 190 m3, ce qui est insuffisant pour 50 élèves. Il n'y a pas de préau. Le logement de l'institutrice ne comprend que deux chambres. Un préau couvert situé au-dessous de la mairie ne communique pas avec l'école. Le bâtiment des garçons n'est pas meilleur : une cour et un préau trop petits, une seule table-banc à deux places est convenable, le reste du mobilier est à renouveler. Le préfet demande donc que le projet inclut l'agrandissement des deux cours de récréation, l'agrandissement de la classe des garçons par l'incorporation à la classe de la cuisine-salle à manger dont elle n'est séparée que par une mince cloison et l'agrandissement des logements.



logos CAP
consulter au centre régional de documentation du patrimoine de Poitou-Charentes