Vous ętes ici : Région Poitou-Charentes > Inventaire général du patrimoine culturel de la Région Poitou-Charentes   > L'agglomération de Poitiers > Dossiers et illustrations
L'inventaire du patrimoine culturel de la Région Poitou-Charentes

L'agglomération de Poitiers :
les 3 262 éléments du patrimoine étudiés


Dossiers et illustrations : dossier documentaire

[ Autre recherche ]    [ Liste des réponses ]      |   Imprimer le dossier

Béruges / le bourg / 1 rue de de la Croix
Presbytère

photographie du dossier documentaire, voir légende
Vue générale. © Région Poitou-Charentes - Communauté d’agglomération de Poitiers / G. Renaud, 2006.
Dossier documentaire réalisé à partir de l’enquête d’inventaire de 2006.

Historique

Au moment de la vente des biens nationaux la maison presbytérale comprenait une chambre basse, grenier, cour, cellier, cave et jardins. Un bâtiment en L, accolé à l'ancienne église aujourd'hui détruite, figure à l'emplacement du bâtiment actuel sur le plan cadastral de 1830. La reconstruction a lieu entre 1838 et 1845. La partie ouest du bâtiment principal a été utilisée comme mairie qui s'installe suite à une ordonnance royale d'octobre 1846. La partie en retour au sud-ouest a disparu et des réaménagements sont intervenus après 1846.

Description

Presbytère placé en retrait par rapport à la voie et à cour antérieure fermée par un mur de clôture avec portail. La façade présente trois travées et une porte centrale.

Documentation

● Archives

Archives départementales de la Vienne : série O.
Archives départementales de la Vienne : Q 2-56, liasse 1015.
Archives municipales de Béruges : Bail du 25 mars 1907.
Archives municipales de Béruges : Délibérations du Conseil municipal.

● Annexe 1 :

Couillault, Ginette. Du côté des archives... L'estimation du presbytère de Béruges.

L'an quatrième de la République française [...] a été procédé à l'estimation dudit domaine national [...]. Après avoir examiné l'état des bâtiments, lesquels consistent dans une maison renfermée de mur en partie fondue et attenante au gros mur de l'église de Béruges, et laquelle est composée d'une chambre basse et d'un fournil séparés par un vestibule dans lequel est pratiqué un escalier en pierre par lequel on monte dans une chambre haute à côté de laquelle en existe une moins grande, un grenier régnant sur le tout, par lequel on monte par un escalier en bois pratiqué dans la première chambre haute désignée. Dans l'intérieur de la cour, dans laquelle on entre par une porte bâtarde à deux battants, sont un cellier, une écurie, des latrines et un petit jardin et un engard, la ditte maison ayant sur le platte forme de l'escalier en pierre une porte ouvrant sur le balet de la ci-devant église ; attenante à la ditte maison et ayant ouverture sur le plan du bourg de Béruges est une petite grange [...].

● Annexe 2 :

Archives départementales de la Vienne : série O

Acte de vente du 24 termidor an 12, pardevant mtre Bourbeau notaire à Poitiers, de l'ancienne maison presbytérale composée d'une chambre basse, chambre haute, cabinet, grenier, cour, cellier, écurie, grange, petit jardin attenant et un autre situé vis à vis le cimetière

Février 1836 : autorisation pour la commune d'acquérir une maison appartenant aux époux Verrin pour servir de presbytère.

20 avril 1877 : devis des travaux à faire. Le presbytère se compose actuellement au rez-de-chaussée d'un cellier, d'une pièce servant de cuisine et d'une chambre, au premier étage d'une chambre et d'un cabinet, grenier. Il faut agrandir en construisant un salon au rez-de-chaussée, une chambre à l'étage et la continuation du grenier existant.

Bail à loyer du 17 mars 1907. Maison comprenant au rez-de-chaussée trois pièces et un cabinet, au premier étage quatre pièces et un cabinet, cellier et grenier au-dessus, buanderie, hangar, jardin attenant, autre jardin près de la rivière la Boivre.

Bail à loyer à l'Association diocésaine de Poitiers, du 7 octobre 1953, pour 18 années entières à partir du 1er septembre 1952, d'une maison servant anciennement de presbytère, composée au rez-de-chaussée de trois pièces, cuisine et vestibule, au premier étage de cinq pièces, grenier sur le tout, d'un jardin autour de la maison, d'un autre jardin situé près de la rivière la Boivre. Ne fait pas partie de la chose louée un local servant anciennement de mairie, composé d'une chambre et un cabinet, cave et grenier sur le tout et une cour qui sera séparée de l'immeuble loué par un mur qui sera construit à quatre mètres soixante du mur ouest et touchant le contrevent déployé de la salle à manger.

● Annexe 3 :

Registre des délibérations du conseil municipal

10 août 1838 : projet d'établir une école dans la grange du presbytère sur devis du sieur Laglaine, maître maçon.

15 février 1842 : vu le devis des réparations à exécuter dressé par Laglaine maître maçon, vu que la commune n'a aucun revenu et le presbytère ayant été acquis grâce à une souscription des habitants, qu'ils ont fourni depuis les quinze cents francs pour les réparations, que le gouvernement a fourni une aide, que le mur de façade de la cuisine et celui du corridor, ainsi que la couverture et le plancher menacent ruine et que le desservant ne peut se servir de la partie terminée faute d'escalier, qu'il y a insuffisance de ressources, une nouvelle demande de secours est faite.

10 août 1845 : depuis plusieurs années la commune ayant fait des sacrifices pour la construction du presbytère et a du différer la construction d'une maison d'école et d'une salle pour les séances du conseil, le desservant donne et cède, avec le consentement des autorités supérieures, au conseil municipal, pour en faire le lieu de ses séances, un appartement attenant au presbytère consistant en une chambre ayant vue et sortie particulière sur la place qui est devant l'église, à côté de cette chambre un petit cabinet ayant vu sur la cour du presbytère et qui par suite des constructions nouvelles lui est devenu parfaitement inutile et devant être entièrement séparé aux frais de la commune. Ainsi que douze mètres d'un grand jardin destiné à la construction d'une maison d'école.

● Annexe 4 :

Archives municipales de Béruges.

Projet de bail entre Alexandre Barbier, maire, et Louis-Jules Vivier, desservant, pour neuf ans à partir du 25 mars 1907 [...].
1° Une maison située au bourg comprenant trois pièces et un cabinet au rez-de-chaussée, quatre pièces et un cabinet au 1er étage, un cellier avec un grenier dessus, une buanderie, un hangar, le tout d'une contenance 3a 40.
2° Un petit jardin attenant à la maison contenant 3a 40.
3° Un autre jardin situé également au bourg et contenant environ 6 ares.
4° Un jardin situé près de la rivière contenant 18a 30.
[...] La commune se réserve le droit, quand bon lui semblera et sans diminution de prix, de reprendre des jardins inscrits ci-dessus sous le n° 3 une portion égale à la moitié au maximum pour agrandir la cour de l'école ou pour tout autre usage scolaire.



logos CAP
consulter au centre régional de documentation du patrimoine de Poitou-Charentes