Vous ętes ici : Région Poitou-Charentes > Inventaire général du patrimoine culturel de la Région Poitou-Charentes   > L'agglomération de Poitiers > Dossiers et illustrations
L'inventaire du patrimoine culturel de la Région Poitou-Charentes

L'agglomération de Poitiers :
les 3 262 éléments du patrimoine étudiés


Dossiers et illustrations : dossier documentaire

[ Autre recherche ]    [ Liste des réponses ]      |   Imprimer le dossier

Montamisé / le Bourg / 12 rue de l'Ancien porche ; rue du Clos
Ferme du Colombier, actuellement maison

photographie du dossier documentaire, voir légende
L'ancien porche vu depuis le nord. © Région Poitou-Charentes - Communauté d’agglomération de Poitiers / Y. Suire, 2006.
Dossier documentaire réalisé à partir de l’enquête d’inventaire de 2006.

Historique

Cet ancien domaine apparaît sur le cadastre de 1817, selon la même configuration de bâtiments. L'ancien portail couvert, identique à celui qui se trouvait impasse de l'Ancien porche, révèle une datation antérieure, peut-être du 18e siècle, voire avant. En 1817, le domaine appartenait à Alexis Duval, avocat à Poitiers, époux de Suzanne Daguin. Il en avait hérité de son père Louis-Aquitaire Duval, ancien avocat au Présidial de Poitiers. Alexis Duval possédait également les terres situées au sud-ouest, ainsi qu'un pigeonnier construit au sud, sans doute à l'origine du nom du domaine, et aujourd'hui disparu. Détruit au début du 20e siècle, selon la tradition orale, ses bases étaient encore visibles il y a quelques décennies. Après Duval, le domaine est passé en 1840 à son gendre, Joseph-Charles Arnault de la Ménardière, puis en 1845 à Hilaire Delaveau, menuisier à Saivres, ensuite en 1885 à ses neveux Laverré, en 1907 à Marcel Rivière et enfin en 1923 à René Choisie. Les bâtiments qui font l'angle de rues ont été remaniés en 1974 et transformés en logements. Une ruelle privative a été créée pour relier la cour à la rue du Clos. Le logement et les dépendances, notamment une grange, situées de l'autre côté de la cour, au sud, appartenaient à la municipalité qui y rangeait le corbillard après la vente, en 1971, de l'ancien abri situé dans le jardin du presbytère. La municipalité a concédé le terrain à l'office des HLM qui y a construit des logements locatifs, inaugurés le 29 septembre 1984.

Description

Le logis principal est situé en angle de deux voies. Avant son remaniement, il présentait en façade deux travées, et était encadré par des dépendances. L'aile en retour d'équerre, le long de la rue du Clos, comprenait une étable et une écurie. Un logement, des remises et un four se trouvaient de l'autre côté de la cour, au sud.
Situé sur la rue de l'Ancien porche, à l'entrée de la cour, l'ancien portail couvert comprend une porte charretière et, à l'ouest, une porte piétonne. Les deux sont couvertes d'un arc en plein cintre. Côté rue, les arcs et leurs sommiers sont moulurés, de même qu'une partie des piédroits de la porte piétonne. Dans l'angle formé par le portail et le logis, se trouve un puits. Sa profondeur serait de 65 mètres. Le mécanisme de puisage est soutenu par une installation en bois, protégée par un toit couvert de tuile creuse.

Documentation

● Archives

Archives privées. 1845, 13 juillet : vente par Joseph-Charles Arnault de la Ménardière et Victoire-Louise Duval son épouse, à Hilaire Delaveau et Jeanne Messi son épouse, devant Me Bert, notaire à Poitiers.

● Annexe 1 :

Le 13 juillet 1845, devant Me Bert, notaire à Poitiers, Joseph-Charles Arnault de la Ménardière (1816-1865), avocat, juge de paix à Saint-Georges-les-Baillargeaux, et Victoire-Louise Duval son épouse, demeurant à Poitiers, rue de l'Hospice, vendent à Hilaire Delaveau, menuisier, et Jeanne Messi son épouse, demeurant à Bordes, commune de Saivres, "une partie de la maison du domaine du Colombier" soit :
- le bâtiment à gauche en entrant à la suite du puits, composé d'une écurie et du logement du colon, longeant la rue du bourg ;
- une partie du bâtiment formant équerre avec le précédent, comprenant l'étable à boeufs et l'écurie à la suite ;
- la partie de la cour devant la maison du colon ;
- une partie du jardin et le cellier ;
- un tiers de la grande porte d'entrée et du puits ;
- le droit de faire cuire au four placé dans l'autre partie de la cour.
Ce domaine est échu à Mme Ménardière par héritage d'Alexis Duval, juge au tribunal criminel de Poitiers, et Suzanne-Charles Daguin, ses parents, de Marie-Rose Duval veuve de Félix-Hilaire Chauveau, sa tante, et de Marie-Désirée Duval, son autre tante, par actes passés devant Ginot, notaire à Poitiers, le 18 mai 1840, et devant Me Bert, notaire à Poitiers, le 5 septembre 1841. Les Duval en avaient eux-même hérité de leurs parents, Louis-Aquitaire Duval (1727-1806), avocat au Présidial de Poitiers, et Marie-Anne Pelot, par acte passé devant M. Geoffroy, notaire à Poitiers, le 20 mai 1810.

Le 27 mai 1923, devant Me Bettermann, notaire à Jaunay-Clan, le même domaine est vendu par Marcel-Clément Rivière et Louise Laverré son épouse, à René Choisie et Eugénie Harrault son épouse. Il a été acheté en 1907 aux héritiers Laverré, lesquels en avaient hérité en 1885 de Hilaire Delaveau, leur oncle par alliance, l'acheteur de 1845. En 1923, l'ensemble se compose ainsi : trois pièces en rez-de-chaussée, une chambre et un cabinet au premier étage, une autre pièce en rez-de-chaussée avec grenier au-dessus, un cellier, une écurie, une grange, touchant à la maison, une cour et un puits.



logos CAP
consulter au centre régional de documentation du patrimoine de Poitou-Charentes