Vous êtes ici : Région Poitou-Charentes > Inventaire général du patrimoine culturel de la Région Poitou-Charentes   > L'agglomération de Poitiers > Dossiers et illustrations
L'inventaire du patrimoine culturel de la Région Poitou-Charentes

L'agglomération de Poitiers :
les 3 262 éléments du patrimoine étudiés


Dossiers et illustrations : dossier documentaire

[ Autre recherche ]    [ Liste des réponses ]      |   Imprimer le dossier

Montamisé / Mortier / 7 allée de la Guimarderie
Ferme

photographie du dossier documentaire, voir légende
Le logis vu depuis l'est. © Région Poitou-Charentes - Communauté d’agglomération de Poitiers / Y. Suire, 2006.
Dossier documentaire réalisé à partir de l’enquête d’inventaire de 2006.

Historique

Selon la tradition orale, c'est là que se trouvait le siège de la seigneurie de Mortiers. Démantelé au 16e ou 17e siècle, ce siège aurait été transféré en contrebas, au domaine situé actuellement au 41 rue de Mortiers. L'ancienne métairie située aux 25, 27 et 29 rue de Mortiers dépendait de ce fief. Des bâtiments apparaissent à cet endroit sur le cadastre de 1817, y compris un colombier, aujourd'hui disparu, dans la prairie située à l'ouest, et la mare toujours visible au nord. L'ensemble appartenait alors à Jean-Joseph Pavie, négociant à Poitiers, qui possédait également tous les bâtiments du hameau de Mortiers et toutes les terres alentours. Selon la tradition orale, une cave à double niveau, aujourd'hui disparue, se trouvait sous la dépendance située le long de la rue, aujourd'hui bergerie. On pouvait y faire entrer des boeufs par une rampe.

Description

Construit au sud de l'ensemble constituant la ferme, le logis est situé en arrière d'une cour fermée par une clôture basse et un portail. La façade est ordonnancée à trois travées, avec porte centrale. La porte latérale droite semble avoir été une fenêtre. Les appuis des fenêtres de l'étage sont moulurés. La façade présente un solin de mur en faux parement. Une ancienne grange, au sud, et un hangar, au nord, encadrent le logis. Au nord de la cour se trouve une vaste grange ouvrant au sud par deux portes charretières. Une dépendance, peut-être une bergerie, est construite le long de la rue. Le pignon sud présente des trous à pigeons. A l'arrière de la grange se trouve une autre cour, au nord de laquelle est construit un hangar moderne. Au-delà de ce dernier, le long de la rue, s'étend une mare. Entre les deux se situe un puits à margelle en pierre et dont le mécanisme, soutenu par une installation en métal, est protégé par un toit en tuile creuse.



logos CAP
consulter au centre régional de documentation du patrimoine de Poitou-Charentes