Vous ętes ici : Région Poitou-Charentes > Inventaire général du patrimoine culturel de la Région Poitou-Charentes   > L'agglomération de Poitiers > Dossiers et illustrations
L'inventaire du patrimoine culturel de la Région Poitou-Charentes

L'agglomération de Poitiers :
les 3 262 éléments du patrimoine étudiés


Dossiers et illustrations : dossier documentaire

[ Autre recherche ]    [ Liste des réponses ]      |   Imprimer le dossier

Montamisé / le Bourg / place de l' Eglise
Puits

photographie du dossier documentaire, voir légende
Le puits de l'église vu depuis le sud-ouest. © Région Poitou-Charentes - Communauté d’agglomération de Poitiers / Y. Suire, 2006.
Dossier documentaire réalisé à partir de l’enquête d’inventaire de 2006.

Historique

Le 13 février 1881, le conseil municipal approuve le projet de souscription lancé par les habitants du bourg pour faire établir un puits sur la place publique, estimant que le bourg est privé d'eau et que les deux puits qui s'y trouvent, privés, sont insuffisants. Mais le 15 avril, le duc des Cars et André Guédon protestent contre la trop grande proximité de ce puits avec l'église, et proposent de le déplacer, en vain. Le 15 mai, le sieur Lavault, puisatier, est demandé pour creuser le puits, pour 880 francs. Quant au duc des Cars et consorts, ils menacent de retirer leur souscription, ce que le conseil refuse.

Description

Situé au sud de l'église, au bord de la rue, le puits est entouré d'une margelle en pierre aux angles abattus. Le mécanisme est supporté par une armature en métal, et protégé par un toit également en métal.

Documentation

● Archives

Archives municipales de Montamisé 1 D 1/4. 1881-1890 : registre des délibérations du conseil municipal de Montamisé.
Manuscrit de Ginette Mainson, "Monographie de Montamisé", 1944.

● Annexe 1 :

Extrait de Ginette Mainson, Monographie de Montamisé, 1944 :
"[On voit] sur le côté de l'église, un puits communal autrefois muni d'un treuil et d'une longue corde à laquelle on accrochait les seaux. Aujourd'hui il s'est modernisé, et l'eau monte d'une profondeur de 42 mètres à l'aide d'un moteur".



logos CAP
consulter au centre régional de documentation du patrimoine de Poitou-Charentes