Vous ętes ici : Région Poitou-Charentes > Inventaire général du patrimoine culturel de la Région Poitou-Charentes   > L'agglomération de Poitiers > Dossiers et illustrations
L'inventaire du patrimoine culturel de la Région Poitou-Charentes

L'agglomération de Poitiers :
les 3 262 éléments du patrimoine étudiés


Dossiers et illustrations : dossier documentaire

[ Autre recherche ]    [ Liste des réponses ]      |   Imprimer le dossier

Montamisé / Ensoulesse / 9 rue de l' Abbaye
Ferme, actuellement maison

photographie du dossier documentaire, voir légende
L'ensemble formé par les 9 et 15 rue de l'Abbaye, vu depuis l'est. © Région Poitou-Charentes - Communauté d’agglomération de Poitiers / Y. Suire, 2006.
Dossier documentaire réalisé à partir de l’enquête d’inventaire de 2006.

Historique

La structure et les méthodes de construction de la cave située sous le logis, permettent de la dater au moins du 15e siècle. Des bâtiments apparaissent à cet emplacement sur le cadastre de 1817, selon la même disposition. Cette partie du Bas Ensoulesse est alors appelée "l'Ormeau Moine". Le domaine appartient à cette même date à Jean Secoué, qui, avec son frère François, possède aussi toutes les terres et les fermes adjacentes (7, 11, 13 et 15 rue de l'Abbaye). Le domaine situé au nord (15 rue de l'Abbaye) n'en formait qu'un seul avec celui-ci : la cave se poursuivait sous le bâtiment voisin, aujourd'hui détruit, et un puits commun, en limite de propriété, alimentait les deux fermes. La maison est reconstruite une première fois en 1854, selon le cadastre. Une partie de la ferme est emportée en 1880 par une crue de la résurgence qui coule à l'est. Selon le cadastre, l'ensemble a été remanié en 1965, tout en conservant la plupart des murs et la cave.

Description

Les bâtiments sont construits autour d'une cour fermée par un portail contemporain. Une ancienne grange, couverte en tuile creuse et transformée en partie habitable, se trouve au nord-est de la parcelle. Un hangar bas a récemment été construit au sud. Un jardin s'étend vers l'ouest, à flanc de coteau. Le logis est construit au nord-ouest. Remanié, il comprend encore quelques éléments de l'ancien logis, notamment une pierre d'évier, un appui de fenêtre mouluré et la descente de cave : une rampe à laquelle on accède par une porte donnant sur la cour. Cette cave comprend deux salles en voûte brisée, chacune de cinq mètres de haut. Dans la première, chaque pierre est moins épaisse que celle sur laquelle elle repose. On y observe encore les traces de feu issues de la combustion de la forme en bois qui a servi à élever la cave, selon une technique employée jusqu'au 15e siècle. La voûte est supportée côté ouest par deux piliers carrés. Dans la seconde salle, toutes les pierres sont de la même épaisseur. Une ouverture murée donnait sur la cave située sous la propriété voisine.



logos CAP
consulter au centre régional de documentation du patrimoine de Poitou-Charentes