Vous ętes ici : Région Poitou-Charentes > Inventaire général du patrimoine culturel de la Région Poitou-Charentes   > L'agglomération de Poitiers > Dossiers et illustrations
L'inventaire du patrimoine culturel de la Région Poitou-Charentes

L'agglomération de Poitiers :
les 3 262 éléments du patrimoine étudiés


Dossiers et illustrations : dossier documentaire

[ Autre recherche ]    [ Liste des réponses ]      |   Imprimer le dossier

Montamisé / le Prunier / rue du Prunier
Manoir du Prunier

photographie du dossier documentaire, voir légende
Le Prunier vu depuis le sud-est. © Région Poitou-Charentes - Communauté d’agglomération de Poitiers / Y. Suire, 2006.
Dossier documentaire réalisé à partir de l’enquête d’inventaire de 2006.

Historique

Le Prunier est mentionné pour la première fois en 1642. Le portail d'entrée porte sur la clé de voûte de la porte charretière la date de 1761, et la chapelle celle de 1764. À l'intérieur du logis, à l'étage, se trouvait encore dans les années 1970 une cheminée d'époque 18e siècle. Restauré à partir des années 1970, le logis comprenait, selon les témoignages oraux, des boiseries, des ferrures et des éléments de décor datant du 18e siècle, ainsi qu'un escalier en pierre en vis. Son aspect général permet également de le dater de cette époque. Il s'agissait peut-être d'une maison de retraite pour religieuses, ou bien d'une maison secondaire avec oratoire privé. L'ensemble apparaît sur le cadastre de 1817 tel qu'il est aujourd'hui. A cette date, il appartenait à la famille Chocquin, également propriétaire de la Richardière et du château de Sarzec. Le bâtiment autrefois situé à l'est, dans le jardin, a disparu.

Description

Le logis est construit au nord-est d'une cour antérieure, autour de laquelle sont disposés les bâtiments. Cette cour est fermée par un mur de clôture et par un portail couvert à porte charretière et porte piétonne. Les deux portes sont à clé et à sommier saillants, et leurs arcs sont chanfreinés. Elles s'inscrivent dans un mur dont le sommet, mouluré, supporte cinq boules en pierre. Le logis se trouve au fond de la cour. Il comprend, à l'angle sud-est, une tour carrée à toit en pavillon couvert d'ardoise. Avant sa restauration, la façade arrière du logis, au nord, sans aucun ordonnancement, ouvrait par quatre baies en rez-de-chaussée, dont une chanfreinée, quatre à l'étage, dont un oculus ovale, et quatre au comble. Cette façade donne sur le jardin qui, fermé par un mur de clôture, enveloppe le domaine au nord et à l'est. A l'angle nord-est du logis se trouve une fosse empierrée rectangulaire dans laquelle on descend par un escalier droit. De part et d'autre de la cour sont construites les dépendances dont une grange, une écurie, une étable, une bergerie, un four et un fouloir à raisin, avec cuve en pierre. Au sud-ouest de la cour, se trouve la chapelle. De plan carré, son toit à égoût retroussé est couvert de tuile mécanique. Des piliers carrés et engagés marquent ses angles. La façade d'entrée, à l'est, ouvre par une travée à plein de travée appareillé. Elle est constituée par une porte, une haute baie à arc segmentaire et, au-dessus, une niche également à arc segmentaire. Une croix en pierre parachève la travée, au sommet de la façade. La façade nord de la chapelle ouvre par deux baies à arc segmentaire, encadrement et appui saillants. Le chevet de la chapelle est droit.

Précisions sur le décor

Un bénitier sculpté orné d'un Sacré Coeur, a été observé au milieu des années 1970 dans le mur intérieur de clôture. La cheminée qui, à cette même époque, se trouvait à l'étage du logis, présentait un manteau en accolades et un trumeau aux bords moulurés, encadré de rubans.

Inscriptions

Sur la clé de la porte charretière du portail : 1761 A C C [?].

Documentation

● Archives

Direction régionale des Affaires culturelles de Poitou-Charentes (Conservation régionale des Monumenrs historiques). Le Prunier. Montamisé. Vienne : dossier documentaire.



logos CAP
consulter au centre régional de documentation du patrimoine de Poitou-Charentes