Vous êtes ici : Région Poitou-Charentes > Inventaire général du patrimoine culturel de la Région Poitou-Charentes   > L'agglomération de Poitiers > Dossiers et illustrations
L'inventaire du patrimoine culturel de la Région Poitou-Charentes

L'agglomération de Poitiers :
les 3 262 éléments du patrimoine étudiés


Dossiers et illustrations : dossier documentaire

[ Autre recherche ]    [ Liste des réponses ]      |   Imprimer le dossier

Buxerolles / Saint-Eloi / 1 à 5 rue des Roitelets ; 1 à 36 rue des Rossignols
Lotissement concerté de 39 maisons jointives

photographie du dossier documentaire, voir légende
Vue de la partie centrale du lotissement depuis le sud, alternance de maisons et de garages. © Région Poitou-Charentes - Communauté d’agglomération de Poitiers / Y. Suire, 2007.
Dossier documentaire réalisé à partir de l’enquête d’inventaire de 2006.

Historique

Selon le cadastre, ce lotissement a été construit en plusieurs étapes, tout en respectant pour chacune d'entre elles la cohérence de l'ensemble. Il reprend les mêmes types de maisons que le lotissement situé rue des Marguerites et allée du Muguet, construit en 1972 et 1974. Les premières maisons construites, en 1976 et 1977, sont celles situées le plus à l'ouest, de part et d'autre de la rue des Rossignols, à son croisement avec la rue de la Charletterie (n° 1 à 16 rue des Rossignols). En 1977 aussi ont été constuites les maisons situées à l'autre extrémité de la rue des Rossignols, d'abord sur le côté nord de la rue (n° 27 à 35 rue des Rossignols), puis en 1978 sur le côté sud (n° 28 à 36) ainsi que rue des Roitelets. La partie intermédiaire (n° 15 à 26), alors restée vierge, a été construite en 1980 pour le côté sud de la rue des Rossignols, en 1982 et 1983 pour le côté nord.

Description

Le lotissement comprend 39 maisons réparties de part et d'autre de la rue des Rossignols et sur le côté est de la rue des Roitelets. Le croisement entre les deux rues forme une petite place occupée en son centre par un terre-plein et des arbres. Les maisons sont regroupées en sept ensembles au sein desquels elles sont accolées les unes aux autres. Leurs façades ne sont toutefois pas alignées, ce qui évite la monotonie. Chaque maison bénéficie d'un garage latéral, d'un jardin antérieur et d'un jardin postérieur, le tout ouvert ou bien fermé par une clôture basse ou une petite haie. Maisons et garages alternent dans l'alignement selon le rythme suivant : un garage, une maison, une maison, un garage. La plupart des maisons possèdent un étage mais certaines ne présentent qu'un rez-de-chaussée. Dans ce cas, le garage est sous le même toit. La majorité des maisons à étage ne présentent qu'une travée. Certaines en possèdent deux, l'une intégrant la porte du garage qui occupe alors une partie du rez-de-chaussée. On observe par ailleurs une alternance de couleurs dans la peinture des fenêtres, des portes et des volets. Certaines formes se retrouvent également d'une maison à l'autre, par exemple une partie en verre opaque au-dessus de la porte du garage.



logos CAP
consulter au centre régional de documentation du patrimoine de Poitou-Charentes