Vous êtes ici : Région Poitou-Charentes > Inventaire général du patrimoine culturel de la Région Poitou-Charentes   > L'agglomération de Poitiers > Dossiers et illustrations
L'inventaire du patrimoine culturel de la Région Poitou-Charentes

L'agglomération de Poitiers :
les 3 262 éléments du patrimoine étudiés


Dossiers et illustrations : dossier documentaire

[ Autre recherche ]    [ Liste des réponses ]      |   Imprimer le dossier

Buxerolles / le Planty / rue du Planty ; rue Abel-Tassin
Ensemble de 10 immeubles, résidence Abel-Tassin et résidence du Parc de Buxerolles

photographie du dossier documentaire, voir légende
Le grand immeuble de la troisième catégorie, à gauche, avec garages, à droite, au nord de l'ensemble, avec immeubles des première et seconde catégorie en arrière-plan. © Région Poitou-Charentes - Communauté d’agglomération de Poitiers / Y. Suire, 2007.
Dossier documentaire réalisé à partir de l’enquête d’inventaire de 2006.

Historique

Les deux résidences sont construites de part et d'autre de la rue Abel-Tassin, du nom du maire de Buxerolles de 1944 à 1961. Ce nom a aussi été retenu pour l'une des deux résidences. C'est sous son mandat, en 1949, que la rue a été tracée afin de créer une nouvelle liaison entre le bas et le haut du plateau. Il s'agissait aussi de faciliter la circulation entre Buxerolles et Poitiers, que l'accroissement de population et d'activité à Buxerolles commençait à rendre plus difficile par la seule rue du Planty.
Selon le cadastre, ces immeubles ont été construits en 1957 et 1958 pour la résidence Abel-Tassin (immeubles de la troisième catégorie au nord de l'ensemble), en 1968 et 1969 pour la résidence du Parc de Buxerolles (immeubles des première et seconde catégorie). Le propriétaire en est l'Office Public d'Aménagement et de Construction de Poitiers (OPAC), récemment rebaptisé "Habitat 86".

Description

Cet ensemble de dix immeubles est constitué de trois catégories d'édifices.
La première catégorie de bâtiment comprend trois immeubles tours de six étages et vingt-huit appartements chacun ; les façades latérales présentent des balcons tandis que les grands côtés sont marqués verticalement par un groupe de cinq travées ; le toit est en terrasse.
La seconde catégorie de bâtiment comprend deux immeubles barres de quatre niveaux, à toit en terrasse ; la façade arrière possède des balcons fermés ; la façade principale présente des entrées couvertes au-dessus desquelles s'élèvent les cages d'escalier repérables par une travée de baies chacune ; de part et d'autre les baies des appartements apparaissent en groupes de deux travées, pour un total de vingt-quatre travées ; l'une des deux barres, la plus à l'est, est divisée en trois blocs de huit travées chacun, l'un plus bas que l'autre de façon à épouser la pente du terrain.
La troisième catégorie de bâtiment comprend un grand immeuble barre et trois plus petits, à toit à longs pans et croupe ; chacun possède un étage de soubassement et quatre niveaux ; la façade est recouverte d'un essentage en métal ; les façades alternent des groupes de trois travées avec balcons, encadrés symétriquement par des groupes de deux travées sans balcon ; des panneaux horizontaux de plexiglass transparent vert sont fixés aux balcons, atténuant la verticalité de l'ensemble.
Au sud-est de la parcelle enfin se trouvent les bureaux de Habitat 86, ancien Office Public d'Aménagement et de Construction de la Vienne (OPAC). Le plan du bâtiment a la forme d'un H. Entouré par un jardin, l'édifice présente un rez-de-chaussée et un étage de soubassement.
Entre les bâtiments s'étendent des parkings, ponctués par quelques suites de garages au pied des immeubles. Au milieu de la résidence du Parc, un jardin est bordé par trois des immeubles et par les bureaux de l'OPAC.

Documentation

● Archives

Archives municipales de Buxerolles. Registres des délibérations du conseil municipal. Séances des 2 août et 28 novembre 1947, et 2 juillet 1949



logos CAP
consulter au centre régional de documentation du patrimoine de Poitou-Charentes