Vous ętes ici : Région Poitou-Charentes > Inventaire général du patrimoine culturel de la Région Poitou-Charentes   > L'agglomération de Poitiers > Dossiers et illustrations
L'inventaire du patrimoine culturel de la Région Poitou-Charentes

L'agglomération de Poitiers :
les 3 262 éléments du patrimoine étudiés


Dossiers et illustrations : dossier documentaire

[ Autre recherche ]    [ Liste des réponses ]      |   Imprimer le dossier

Buxerolles / le Pas-de-Saint-Jacques / avenue de la Liberté ; rue des Terrageaux
Site archéologique du Pas-de-Saint-Jacques et de la Terre qui Fume

photographie du dossier documentaire, voir légende
Fosses et trous de poteaux du bâtiment naviforme. © Région Poitou-Charentes - Communauté d’agglomération de Poitiers / Y. Suire, 2007.
Dossier documentaire réalisé à partir de l’enquête d’inventaire de 2007.

Historique

Entre mai et septembre 2004, à la suite de repérages effectués en 2003, des fouilles préventives ont été menées à l'occasion de l'aménagement prévu de la zone artisanale et commerciale du Pas-de-Saint-Jacques. Un espace de 6715 m2 a été fouillé. Ces fouilles ont permis de mettre à jour des vestiges du Néolithique moyen, de l'Age du Bronze ancien et du premier Age du Fer.

Description

Le site archéologique s'étend à l'angle des actuelles avenue de la Liberté à l'ouest, et rue des Terrageaux au sud. L'avenue de la Liberté constitue ici un tronçon de l'ancienne voie romaine qui reliait Tours à Poitiers et qui est ensuite devenue un axe important sur la route de Saint-Jacques-de-Compostelle. Le site présente des structures en creux réparties chronologiquement sur trois périodes d'occupation : une nécropole du Néolithique moyen ; un bâtiment ovale et de grandes fosses de l'Age du Bronze ; un habitat agricole de la fin du premier Age du Fer avec des silos et des bâtiments construits sur quatre poteaux.
La nécropole comprend principalement cinq tombes, dont une sépulture d'enfant, trois sépultures d'adultes, et une double contenant un adulte et un enfant. Les squelettes ont été fortement dégradés par l'activité agricole de surface. Quelques rares éléments de mobilier étaient associés à certaines de ces sépultures : éclats de silex, fragments de lames, flèches.
L'Age du Bronze est représenté par un bâtiment naviforme d'environ dix mètres de large sur 2,5 à 5,6 de large. Les murs étaient probablement construits pour les uns en torchis et en clayonnage, pour les autres en parois de planche. Y sont associées cinq fosses qui contiennent un important mobilier céramique et des silex.
L'occupation du premier Age du Fer, la mieux représentée sur le site, se matérialise par huit bâtiments sur quatre poteaux et par quinze silos, dont certains ont ensuite servi de dépotoirs. Des fours ont aussi été mis à jour, ainsi que deux grandes fosses, des éléments d'un métier à tisser, des pièces de céramique poreuse, témoins d'une production domestique, et d'autre de céramique plus fine, ainsi que des ossements d'animaux prouvant une activité d'élevage de boeufs, de chèvres ou de moutons. Le site présente pour cette époque trois grandes zones d'activités différenciées : au nord et au sud deux zones de stockage, avec des silos et des fours, encadrant une zone d'activité domestique. Celle-ci comprend les bâtiments regroupés par paires, chacune associant une habitation et une annexe de stockage. L'hypothèse est émise de plusieurs unités familiales organisées autour d'un espace de circulation ou d'une cour largement ouverte. Cette organisation rapproche le site de Buxerolles des autres de la même époque mis à jour dans les Pays de la Loire et en Ile-de-France.

Documentation

● Bibliographie

Maguer P. Dir., Buxerolles, Terre qui Fume : rapport final d'opération, Institut national de recherches archéologiques préventives, octobre 2004.



logos CAP
consulter au centre régional de documentation du patrimoine de Poitou-Charentes