Vous ętes ici : Région Poitou-Charentes > Inventaire général du patrimoine culturel de la Région Poitou-Charentes   > L'agglomération de Poitiers > Dossiers et illustrations
L'inventaire du patrimoine culturel de la Région Poitou-Charentes

L'agglomération de Poitiers :
les 3 262 éléments du patrimoine étudiés


Dossiers et illustrations : dossier documentaire

[ Autre recherche ]    [ Liste des réponses ]      |   Imprimer le dossier

Buxerolles / le Bourg
Bourg

photographie du dossier documentaire, voir légende
La place de l'église, l'église Saint-Jacques et Saint-Philippe et, à gauche, l'ancienne mairie-école, au coeur du vieux bourg, vues depuis le sud-ouest. © Région Poitou-Charentes - Communauté d’agglomération de Poitiers / Y. Suire, 2007.
Dossier documentaire réalisé à partir de l’enquête d’inventaire de 2007.

Historique

Le vieux bourg de Buxerolles était très réduit sous l'Ancien Régime. Le cadastre de 1817 ne montre que quelques constructions regroupées autour de l'église édifiée au 11e siècle : au sud les bâtiments du presbytère, et à l'ouest, de l'autre côté de l'actuelle rue Omer-Bernier, une ferme, probablement l'ancienne métairie seigneuriale. Le véritable coeur économique et démographique de Buxerolles se situait en fait à Lessart, tandis que les autres hameaux et domaines agricoles de la paroisse étaient tournés, de par leurs activités ou l'identité de leurs propriétaires, vers Poitiers. Le bourg remplissait alors un rôle essentiellement religieux, autour de l'église et à proximité du Pas-de-Saint-Jacques, ces deux sites étant vraisemblablement au Moyen Age des étapes pour les pèlerins de Saint-Jacques de Compostelle. Le bourg était aussi le coeur de la seigneurie de Buxerolles : c'est là, probablement en face de l'église, à l'ouest de la rue Omer-Bernier, que se trouvait la métairie seigneuriale. Le bourg a commencé à s'étendre, bien que timidement, dans la seconde moitié du 19e siècle avec la construction de la mairie-école et de maisons essentiellement sur le côté nord de l'actuelle rue Hippolyte-Véron. La véritable extension du bourg a eu lieu dans les années 1960 avec la construction du groupe scolaire, puis dans les années 1970 avec l'aménagement du lotissement de la Noblesse, au sud-est. Malgré cela, le vieux bourg n'a pas pu capter le développement économique et démographique de la commune qui s'est alors déplacé vers le Planty. Même la fonction administrative du bourg y a été transférée lors de l'abandon de l'ancienne mairie et de la construction au Planty du nouvel hôtel de ville en 1978, puis la création du nouveau centre-ville dans les années 1980-1990.

Description

Le coeur historique du vieux bourg est constitué par l'espace comprenant l'église, la place à l'ouest, l'ancienne mairie-école au nord, l'ancien presbytère, le stade et le groupe scolaire au sud. Passant à l'ouest de la place de l'église et du stade, la rue Omer-Bernier relie le vieux bourg au nouveau centre-ville, tandis que la liaison avec Lessart à l'ouest et la Vallée à l'est, est assurée par la rue Hipolyte-Véron. Au sud, jusqu'à la rue des Terrageaux, s'étend le lotissement de la Noblesse, délimité à l'est par l'avenue de la Liberté. Ce quartier pavillonnaire se prolonge à l'ouest de part et d'autre de la rue Antoine-Thimonier et jusqu'aux abords du logis de la Barre, puis vers le nord-ouest jusqu'au cimetière.



logos CAP
consulter au centre régional de documentation du patrimoine de Poitou-Charentes