Vous êtes ici : Région Poitou-Charentes > Inventaire général du patrimoine culturel de la Région Poitou-Charentes   > L'agglomération de Poitiers > Dossiers et illustrations
L'inventaire du patrimoine culturel de la Région Poitou-Charentes

L'agglomération de Poitiers :
les 3 262 éléments du patrimoine étudiés


Dossiers et illustrations : dossier documentaire

[ Autre recherche ]    [ Liste des réponses ]      |   Imprimer le dossier

Buxerolles
Hameau de la Dinière

photographie du dossier documentaire, voir légende
Vue aérienne de la Dinière et de la Charletterie vers l'est, vers 1980. © Région Poitou-Charentes - Communauté d’agglomération de Poitiers / Y. Suire, 2007.
Dossier documentaire réalisé à partir de l’enquête d’inventaire de 2007.

Historique

Au début du 19e siècle, selon le cadastre de 1817, le hameau se limitait à trois métairies situées l'une à l'ouest (actuellement 18 rue de la Dinière), l'autre au nord-ouest (actuellement 8 rue de la Dinière), la troisième au nord-est du carrefour (actuellement 15 rue de la Dinière). Le 19e siècle, en particulier dans sa seconde moitié, a ensuite vu la reconstruction presque complète de ces ensembles, tandis que de nouvelles fermes s'y ajoutaient au nord, autour du carrefour et plus à l'est le long de la rue de la Dinière. La seconde moitié du 20e siècle a constitué une nouvelle phase d'extension du hameau avec la construction de nombreuses maisons individuelles tout le long de la rue de la Dinière.

Description

Le hameau de la Dinière s'étire de part et d'autre de la rue qui porte son nom, selon un axe nord-ouest/sud-est. Le coeur du hameau est constitué par le carrefour entre la rue de la Dinière, le chemin rural de la Charletterie au sud-ouest, celui du Petit Nieul au nord-est. Ce carrefour est occupé par une petite place constituée par un élargissement de la rue de la Dinière. Tout autour du hameau s'étend le plateau agricole.

Documentation

● Archives

Archives départementales de la Vienne En 228. 1650, 17 février : échange de terres entre Jacques Ollivier, seigneur de la Loubantière, et Noble homme Angilbert Garnier, sieur de la Disnière.
Archives départementales de la Vienne E dépôt 41 GG 1. 1622-1700 : registre des baptêmes, mariages et sépultures de la paroisse de Buxerolles. Baptême Moreau du 20 juin 1676

● Bibliographie

Chancerel, François. Buxerolles à la fin de l'Ancien Régime : les hommes et la terre dans une paroisse de la banlieue de Poiters. Mém. de maîtrise, dir. D. Guillemet, J. Peret. Poitiers, 2005, 219 p. P. 187
Chancerel, François. Mobilité, enracinement et ouverture villageoise dans une paroisse de la banlieue de Poitiers : Buxerolles (17e-début 19e siècles). Mém. de master, dir. J. Peret, Poitiers, 2006, 155 p. P. 143
Thimonier, Joseph. Buxerolles : le pays des buis. Poitiers, les Editions du Pont-Neuf, 1998, 126 p. P. 44

● Annexe 0 :

Le hameau de la Dinière est cité pour la première fois en 1324 sous le nom de « la Deynerie », puis « la Daynère » en 1337 et « la Disnière » en 1544. Le 17 février 1650, un échange de terres avec le seigneur de la Loubantière cite Noble homme Angilbert Garnier, sieur de la Disnière, maître particulier des Eaux et forêts de Poitiers. Un sieur Moreau, sieur de la Dinière, époux de Françoise Grimault, est cité le 20 juin 1676 lors du baptême de sa fille dans l'église de Buxerolles. Sous l'Ancien Régime, le hameau est constitué de trois métairies. L'une, sans doute située à l'actuel 8 rue de la Dinière, appartient à l'abbaye Saint-Cyprien de Poitiers. Les deux autres correspondent aux actuels 15 et 18-20 rue de la Dinière, sans pouvoir associer précisément à ces adresses les métairies citées dans les archives. Une des ces deux métairies appartient le 31 décembre 1713 à M. de Neufmont, employé dans les affaires du roi à Poitiers. Elle passe ensuite à Pierre Chartier, salpêtrier à Poitiers, qui l'afferme le 21 septembre 1779 à Pierre Sabourin, laboureur, et Renée Secouet son épouse.



logos CAP
consulter au centre régional de documentation du patrimoine de Poitou-Charentes