Vous ętes ici : Région Poitou-Charentes > Inventaire général du patrimoine culturel de la Région Poitou-Charentes   > L'agglomération de Poitiers > Dossiers et illustrations
L'inventaire du patrimoine culturel de la Région Poitou-Charentes

L'agglomération de Poitiers :
les 3 262 éléments du patrimoine étudiés


Dossiers et illustrations : dossier documentaire

[ Autre recherche ]    [ Liste des réponses ]      |   Imprimer le dossier

Mignaloux-Beauvoir / le Breuil-l'Abbesse / 951 route de Chauvigny
Ferme, actuellement maison

photographie du dossier documentaire, voir légende
Le logis, vu du sud. © Région Poitou-Charentes - Communauté d’agglomération de Poitiers / Y. Suire, 2007.
Dossier documentaire réalisé à partir de l’enquête d’inventaire de 2007.

Historique

Le bâtiment le plus ancien, situé à l'angle de la route de Chauvigny et du chemin de l'abbesse du Breuil, remonte probablement au 18e siècle, d'après le linteau en arc délardé couvrant la porte donnant sur la cour, et la pierre d'évier visible sur le mur donnant sur la route. Il figure sur le cadastre de 1819, ainsi que le bâtiment occupé par le logis. Ces deux bâtiments (B 180) ainsi que deux autres plus à l'est (B 181), aujourd'hui englobés dans des constructions plus récentes, appartenaient en 1819 à la veuve Berthault, résidant au Breuil l'Abbesse. Celle-ci possédait donc quatre bâtiments alignés sur la route et disposés deux à deux autour d'une cour, avec un grand jardin se déployant au nord. L'ensemble a ensuite été divisé en trois propriétés. Celle-ci, la plus à l'ouest, est passé en 1840 à René Berthault, domicilé à Poitiers, puis à Charles-Joseph Berthault demeurant au Breuil l'Abbesse en 1854, ensuite à Etienne Bouard, propriétaire de la ferme de la Grande Toumitière, en 1869, puis en 1901 à Jean Héneau, demeurant à la Toumitière également, enfin en 1907 à Fernand-Charles Hénault au Breuil l'Abbesse. Le logis a été agrandi et refait en 1877, comme l'indique le cadastre.
Quant aux deux bâtiments situés les plus à l'est (B 181), également possédés par la veuve Berthault en 1819, ils sont passé à Auguste Berthaud, cabaretier au Breuil l'Abbesse, en 1871. Le cadastre mentionne aussi la construction en 1882 d'une maison-atelier sur la parcelle B 182, appartenant à la famille Bertaud, également propriétaire de la Chaboterie.

Description

La ferme se compose aujourd'hui de trois bâtiments séparés autour d'une cour. A l'ouest se trouve un ancien logement ou atelier. Le logis est au sud, en alignement sur la voie. Au fond de la parcelle, vers le nord, on aperçoit un hangar. La façade du logis comporte trois travées, et une porte décentrée à gauche. Sa toiture est couronnée par deux épis de faîtage en zinc. La dépendance est percée de deux baies au rez-de-chaussée, et surmontée d'un comble.



logos CAP
consulter au centre régional de documentation du patrimoine de Poitou-Charentes