Vous êtes ici : Région Poitou-Charentes > Inventaire général du patrimoine culturel de la Région Poitou-Charentes   > L'agglomération de Poitiers > Dossiers et illustrations
L'inventaire du patrimoine culturel de la Région Poitou-Charentes

L'agglomération de Poitiers :
les 3 262 éléments du patrimoine étudiés


Dossiers et illustrations : dossier documentaire

[ Autre recherche ]    [ Liste des réponses ]      |   Imprimer le dossier

Mignaloux-Beauvoir / Beauvoir / 481 et 509 route de la Rouartinière
Fermes, actuellement maisons

photographie du dossier documentaire, voir légende
Vue d'une partie des deux anciennes fermes, depuis le sud-ouest. © Région Poitou-Charentes - Communauté d’agglomération de Poitiers / Y. Suire, 2007.
Dossier documentaire réalisé à partir de l’enquête d’inventaire de 2007.

Historique

Ces deux fermes ne figurent pas sur le cadastre de 1819. Elles ont probablement été construites dans la deuxième moitié du 19e siècle, ou au début du 20e siècle. Elles ne semblent pas avoir subi d'importantes modifications depuis, mais ont perdu leur fonction agricole.

Description

Les deux anciennes fermes sont accolées l'une à l'autre, en retrait par rapport à la route de la Rouartinière, dégageant des jardins à l'avant. Un volume central comprenant les deux logis (ou seulement une partie ?) est englobé dans un volume de plan en U plus bas, regroupant d'autres pièces habitables et les bâtiments d'exploitation (grange et grenier). Chacun des logis ouvre en façade par une porte latérale. Les pièces habitables situées de part et d'autre de ce corps central constituaient soit des logements secondaires, soit une partie des logis principaux. Les baies surmontant celles du rez-de-chaussée, sur ces parties latérales, ouvraient peut-être à l'origine sur un grenier. En tout, on dénombre huit baies au rez-de-chaussée, et cinq baies à l'étage. Un bandeau de niveau en pierre de taille apparente scinde horizontalement la façade. Deux granges occupent les volumes situés à l'arrière des parties habitables. Symétriques, elles ouvrent par une grande porte charretière sur les murs pignons. L'ensemble de ces bâtiments est couvert par la même toiture à longs pans, avec un versant arrière plus long que le versant avant.



logos CAP
consulter au centre régional de documentation du patrimoine de Poitou-Charentes