Vous ętes ici : Région Poitou-Charentes > Inventaire général du patrimoine culturel de la Région Poitou-Charentes   > L'agglomération de Poitiers > Dossiers et illustrations
L'inventaire du patrimoine culturel de la Région Poitou-Charentes

L'agglomération de Poitiers :
les 3 262 éléments du patrimoine étudiés


Dossiers et illustrations : dossier documentaire

[ Autre recherche ]    [ Liste des réponses ]      |   Imprimer le dossier

Mignaloux-Beauvoir / la Croix Blanche / 3229 route de Limoges
Ferme dite "la Croix Blanche"

photographie du dossier documentaire, voir légende
La grange-étable à façade en pignon, depuis le sud-ouest. © Région Poitou-Charentes - Communauté d’agglomération de Poitiers / A. Royer, 2007.
Dossier documentaire réalisé à partir de l’enquête d’inventaire de 2007.

Historique

La ferme de la Croix blanche est construite sur un ancien champ appartenant à un ensemble de parcelles, appelé la Fosse Batard sur le plan cadastral de 1819. Les terres de la Croix blanche, d'une contenance de 40 boisselées, appartenaient à la cure de Saint-Saturnin de Poitiers. Elles furent saisies et vendues comme bien national à la Révolution pour 2075 livres. Les acquéreurs en furent les sieurs Nivet, Couillaud et Taffet. Les bâtiments de la ferme ne figurent pas sur le cadastre de 1819. Ils ont donc été construits au cours du 19e siècle. Ils n'ont pas fait l'objet de remaniements majeurs depuis, mis à part des travaux d'agrandissement. En effet, le logis a probablement été construit en deux étapes. La partie la plus ancienne est constitue sans doute le volume le plus bas. Puis une extension a été ajoutée vers le sud : il s'agit du volume le plus haut. D'après le propriétaire actuel, la ferme dépendait du manoir de Beauvoir. Aujourd'hui, elle est toujours exploitée.

Description

La ferme de la Croix blanche comporte quatre bâtiments isolés dans une parcelle, à l'écart au nord de la route de Limoges. On y accède par un chemin donnant sur une cour, au fond de laquelle se dresse, au nord-est, une vaste grange-étable à façade en pignon. A droite se trouvent, sous le même toit, une ancienne porcherie et un ancien four. Au sud du four, une mare permettait d'abreuver les bêtes. Plus à l'arrière vers l'est, une ancienne bergerie subsiste à l'état de ruines. La cour est fermée à l'ouest par un corps de bâtiment regroupant le logis et un cellier au nord. Le logis a été construit en deux étapes. La partie la plus ancienne du logis, au sud, présente une façade à deux travées, avec porte décentrée. Une pierre d'évier est visible à droite de la porte. L'extension sud présente une travée sur la cour.

Documentation

● Bibliographie

Petit, Robert, Mignaloux-Beauvoir découvre son histoire. Mignaloux-Beauvoir : Mairie : Loisirs Animation Mignaloux-Beauvoir, 1994. P. 94



logos CAP
consulter au centre régional de documentation du patrimoine de Poitou-Charentes