Vous êtes ici : Région Poitou-Charentes > Inventaire général du patrimoine culturel de la Région Poitou-Charentes   > L'agglomération de Poitiers > Dossiers et illustrations
L'inventaire du patrimoine culturel de la Région Poitou-Charentes

L'agglomération de Poitiers :
les 3 262 éléments du patrimoine étudiés


Dossiers et illustrations : dossier documentaire

[ Autre recherche ]    [ Liste des réponses ]      |   Imprimer le dossier

Mignaloux-Beauvoir / place des Acacias ; rue des Fougères ; rue des Chênes ; rue des Genêts
Lotissements concertés et résidences dites "le Parc" et "les Fougères"

photographie du dossier documentaire, voir légende
La place des Acacias vue depuis le nord-est. © Région Poitou-Charentes - Communauté d’agglomération de Poitiers / Y. Suire, 2007.
Dossier documentaire réalisé à partir de l’enquête d’inventaire de 2007.

Historique

Selon le cadastre, ce quartier a été aménagé à partir de 1991, date de construction de la résidence du Parc, au nord, et 1992, celle des bâtiments autour de la place des Acacias. Les maisons de la rue des Fougères et la résidence des Fougères sont sorties de terre en 1999 et 2000.

Description

Le quartier s'organise de part et d'autre de l'avenue du Parc dont la place des Acacias marque le centre. Les maisons se répartissent ensuite le long de la rue des Fougères au sud, de la rue des Genêts au nord, et des rues et impasses situées dans l'intervalle. L'allée des Genèvriers, au sud-est, relie le quartier à la mairie.
On peut distinguer cinq ensembles de constructions, dont trois lotissements de maisons individuelles et deux résidences de logement collectif. Le premier comprend des maisons individuelles jointives qui occupent les quatre côtés de la place des Acacias. Au centre de la place se trouve un petit parc. Les maisons sont accolées mais leurs façades se présentent non pas en lignes mais en décrochements. Chaque maison dispose d'un garage et d'un jardinet ; la porte d'entrée est abritée sous une avancée ; l'étage est souvent éclairé par une fenêtre passante.
Le second ensemble est observé au sud du premier, de part et d'autre de la partie sud de la rue des Fougères. Il comprend des maisons individuelles accolées par deux et dont les garages se situent soit de part et d'autre, en appentis, soit en avancée plus ou moins importante sur la façade sur rue. Là aussi, chaque maison est entourée par un jardinet.
L'extrémité ouest de la rue des Fougères est occupée par le troisième ensemble, soit les trois bâtiments de la résidence des Fougères. Ils sont disposés sur deux des côtés d'une place triangulaire occupée par un parking. Chaque bâtiment est couvert par un toit à demi-croupe ; il abrite huit logements ; sa façade principale est scandée par neuf travées ; la travée centrale, couverte en pignon, comprend la porte principale de l'édifice, surmontée d'un oculus.
La rue des Fougères se poursuit ensuite vers le nord-est. Là, tout comme le long de la rue des Chênes et de l'impasse des Chênes, se trouvent des maisons individuelles entourées de jardinets, et qui présentent les mêmes caractéristiques générales : un étage carré, un bandeau de niveau et surtout un garage en partie engagé dans le rez-de-chaussée de la maison, à gauche ou à droite de la porte d'entrée. Parfois les fenêtres de l'étage sont passantes.
Enfin la résidence du Parc, au nord du quartier, est constituée de deux immeubles disposés en L. La jonction, traitée en verre et métal, est occupée par un hall d'entrée et un escalier. Au devant s'étend un jardin et un parking. L'intérieur comprend 39 logements. Les façades sont marquées par des travées, par des balcons en décrochements ou bien couverts, et par une différence de couleur d'enduit entre les pleins de travées, plus foncés, et le reste des murs.



logos CAP
consulter au centre régional de documentation du patrimoine de Poitou-Charentes