Vous ętes ici : Région Poitou-Charentes > Inventaire général du patrimoine culturel de la Région Poitou-Charentes   > L'agglomération de Poitiers > Dossiers et illustrations
L'inventaire du patrimoine culturel de la Région Poitou-Charentes

L'agglomération de Poitiers :
les 3 262 éléments du patrimoine étudiés


Dossiers et illustrations : dossier documentaire

[ Autre recherche ]    [ Liste des réponses ]      |   Imprimer le dossier

Mignaloux-Beauvoir / la Moudurerie
Maison dite "le Chalet de Maupertuis"

photographie du dossier documentaire, voir légende
La façade ouest de la maison. © Région Poitou-Charentes - Communauté d’agglomération de Poitiers / Y. Suire, 2007.
Dossier documentaire réalisé à partir de l’enquête d’inventaire de 2007.

Historique

Selon le cadastre, cette maison a été construite en 1886 par Xavier-Célestin Deloze, avoué à Poitiers, et qui possédait déjà auparavant la ferme voisine de la Moudurerie. Comme cette dernière, elle appartient à la famille Chauvineau depuis les années 1920.

Description

La maison est construite dans la partie est d'un parc, au terme d'une allée qui la relie à la route de Nouaillé. Là, un portail à piliers maçonnés, alliant la brique et la pierre, marque l'entrée de la propriété. La maison comprend trois parties, soit de gauche à droite : une partie à toit en terrasse dont la balustrade est en briques ; une partie centrale à toit à longs pans et ardoises ; une partie perpendiculaire à la précédente et avec le même type de toit. La maison se divise en quatre niveaux : un sous-sol, un rez-de-chaussée accessible par un perron, un étage carré et un étage de comble. Ces niveaux, sauf le sous-sol, sont séparés par des bandeaux de niveau en briques. La façade principale, à l'ouest, présente quatre travées : une pour la partie de gauche avec toit en terrasse, deux pour la partie centrale, et une sur le pignon de la partie de droite. Cette quatrième travée se termine par une baie au comble. Une lucarne de comble achève la travée de gauche de la partie centrale. La porte, accessible par un perron, est comprise dans la travée de droite de cette même partie centrale. Elle est surmontée par une marquise en verre et métal qui englobe la baie de gauche. Toutes les baies présentent des encadrements et des clés saillants, et les encadrements alternent la brique et la pierre. Il en est de même pour les chaînes d'angles.
Derrière la maison, vers l'est, se trouvent d'autres bâtiments. Ils jouxtent la ferme de la Moudurerie. Côté nord, on observe une maison de concierge. Comprenant un rez-de-chaussée et un comble, elle ouvre à l'ouest par trois travées dont, au centre, une large porte. Les trois travées se terminent par trois lucarnes pendantes. Comme la maison de maître, cet édifice est couvert en ardoises, et les encadrements des baies, tout comme les chaînes d'angles, alternent la brique et la pierre. Au nord encore de ce bâtiment se trouve une dépendance. A l'arrière, les deux bâtiments donnent sur une petite cour fermée par un portail à piliers maçonnés, identique à celui de la ferme de la Moudurerie.
Enfin, au sud-est de la maison de maître, se trouve un pigeonnier. Il est accolé au hangar de la ferme de la Moudurerie. Surmonté d'un toit en poivrière couvert d'ardoises, il comprend un rez-de-chaussée servant de latrines, et un pigeonnier à l'étage. Les encadrements des baies alternent là encore la brique et la pierre. La porte et la baie qui la surmonte présentent un linteau délardé.



logos CAP
consulter au centre régional de documentation du patrimoine de Poitou-Charentes