Vous ętes ici : Région Poitou-Charentes > Inventaire général du patrimoine culturel de la Région Poitou-Charentes   > L'agglomération de Poitiers > Dossiers et illustrations
L'inventaire du patrimoine culturel de la Région Poitou-Charentes

L'agglomération de Poitiers :
les 3 262 éléments du patrimoine étudiés


Dossiers et illustrations : dossier documentaire

[ Autre recherche ]    [ Liste des réponses ]      |   Imprimer le dossier

Béruges / Saint-Laurent
Lavoir et fontaine de Saint-Laurent

photographie du dossier documentaire, voir légende
Vue générale depuis le sud. © Région Poitou-Charentes - Communauté d’agglomération de Poitiers / G. Renaud, 2006.
Dossier documentaire réalisé à partir de l’enquête d’inventaire de 2006.

Historique

La fontaine de Saint-Laurent est cité dès 1875. Le lavoir a été modifié en 1901 et la nouvelle pompe installée versn 1935.

Description

La fontaine est située sous la route, il s'agit d'un bassin carré fermé par une grille. Elle alimente le lavoir, bassin rectangulaire s'écoulant dans un fossé.

Documentation

● Archives

Archives municipales de Béruges : Délibérations du Conseil municipal.

● Bibliographie

Roy, Gérard. Béruges (86) - 2005, Itinéraire d'un promeneur. Association Les Amis de Béruges, cahier n°30. 2005, édition Association des publications chauvinoises. P. 130-131, 160-161

● Annexe 1 :

Délibérations du conseil municipal

10 juin 1900 : le conseil saisi par le maire accorde un budget de 100 francs pour les travaux sur la fontaine de Saint-Laurent.

26 août 1900 : la fontaine publique de Saint-Laurent a besoin de réparations urgentes.

28 janvier 1901 : le maire informe le conseil du nouveau changement de travaux à effectuer à la fontaine Saint-Laurent. Il s'agit de faire servir l'ancien lavoir en le descendant au niveau de l'eau et de creuser un fossé de 220 mètres de longueur avec une pente d'un demi centimètre par mètre courant pour que le lavoir se vide seul et que l'eau s'écoule, plus une pompe pour remplir les tonneaux et au besoin pour remplir le lavoir si la source venait à baisser. Le conseil accepte ce nouveau changement de travaux si les propriétaires riverains abandonnent gratuitement le terrain nécessaire pour creuser le fossé.

15 août 1929 : le maire signale au conseil le mauvais état de fonctionnement de la pompe de la fontaine Saint-Laurent., les fossés d'écoulement manquant de pente, l'eau s'écoule mal, la vasque amenant l'eau de la fontaine au lavoir se trouve bouchée. Il arrive que l'eau du lavoir retourne à la source et elle pourrait la contaminer.

4 août 1935 : le maire signale que la pompe est dans un état d'usure complète et qu'il faut la remplacer. Le conseil opte pour une pompe à bras plutôt que pour une pompe avec moteur.

17 novembre 1935 : une subvention de 800 francs a été accordée par la commission départementale pour venir en aide à l'achat et aux réparations pour la mise en place d'une pompe à la fontaine Saint-Laurent.

19 août 1945 : le conseil autorise M. G., maire, à installer un tuyau de conduite d'eau dans la fontaine pour alimenter des abreuvoirs dans la cour de sa ferme.

18 avril 1949 : le conseil examine les travaux d'aménagement de la fontaine de Saint-Laurent, avec pose d'un moteur électrique.

23 mai 1949 : M. Garreau, conseiller, demande, au nom d'un groupe d'habitants de Ferrière, la suppression du privilège accordé à M.G., maire, l'autorisant à 'installer une prise d'eau dans la fontaine communale.



logos CAP
consulter au centre régional de documentation du patrimoine de Poitou-Charentes